Phoenix domine les Lakers privés de LeBron James et Anthony Davis

En délivrant 13 caviars distribués à ses coéquipiers hier soir, Chris Paul est entré dans le cercle très fermé des joueurs avec plus de 10 000 passes décisives en carrière. Seuls John Stockton, Jason Kidd, Mark Jackson, Steve Nash et Magic Johnson l’ont fait avant lui. CP3 pourrait même passer sur le podium d’ici la fin de sa carrière. En attendant, les Suns ont battu les Lakers (111-94) et renforcent leur deuxième place à l’Ouest.

Dans la bataille de la nuit à l'Ouest, les Phoenix Suns ont largement dominé des Lakers (111-94), qui vont devoir apprendre à jouer sans leurs deux stars, Anthony Davis et LeBron James. Le défi qui se présente désormais à Franck Vogel et les Lakers est immense. Déjà orphelin de son intérieur titulaire Anthony Davis (tendon d'Achille et mollet droit), depuis un mois et pour un petit moment encore sans doute, le champion en titre doit désormais faire aussi sans son franchise player, LeBron James. Victime d'une sévère entorse de la cheville droite samedi dernier face à Atlanta (94-99), le grand timonier des Lakers, a quitté le pont pour une durée qui devrait être précisée bientôt, mais ce qui est certain, c'est que le navire amiral de la NBA, détenteur du trophée, risque bien de tanguer un peu dans les jours et peut-être semaines à venir. Pour leur première, ainsi déshabillés, les Lakers ont d'ailleurs pris l'eau à Phoenix chez l'un de leur concurrent direct aux premiers spots à l'Ouest.

Vainqueurs sans heurt (111-94), les Suns, mis en musique par un Chris Paul au regard triple-double et aux plus de 10.000 passes en carrière désormais (11 points, 13 passes, 10 rebonds), boostés par Devin Booker (26 pts, 9 rbds) et portés dessous par Deandre Ayton (26 pts, 8 rbds), ont dominé les débats d'un bout à l'autre, mettant les options de jeu du staff californien à plat d'entrée. La franchise de l'Arizona enregistre pour le coup un dix-septième succès sur ses vingt-et-un derniers matches. Franck Vogel (coach des Lakers) « Nous devons nous préparer à faire sans lui (LeBron James) indéfiniment La partie pleine de Montrezl Harrell en sortie de banc (23 pts, 10 rbds) est une bien mince consolation pour des Lakers, qui jouaient dimanche sans LeBron James pour la deuxième fois seulement cette saison, et qui vont devoir apprendre à gérer et surtout gagner dans cette situation.

« Nous devons nous préparer à faire sans lui indéfiniment », a commenté le coach des Lakers, en attente de la durée d'indisponibilité de sa star, précisant que « la structure et le cadre offensifs de l'équipe resteront les mêmes. » Pas sûr que cela vaille aussi pour les résultats.

Retour à l'accueil