Milwaukee s'en sort bien face aux Celtics et remonte à la deuxième place à l'Est

Les Milwaukee Bucks ont eux décroché leur huitième succès de rang en battant les Boston Celtics (121-119) tandis que les Toronto Raptors mettaient fin à leur série de défaites en s’imposant contre les Denver Nuggets (135-111).

Les Bucks se sont fait peur mais ils ont décroché leur huitième victoire de suite en battant les Celtics (121-119). Un succès arraché de justesse alors qu’ils avaient pourtant compté jusqu’à 25 points d’avance. Puis ils ont subi le retour en force de Jaylen Brown (24 pts) et ses coéquipiers. Heureusement pour Milwaukee, Daniel Theis a raté son ultime tentative à trois-points, celle qui pouvait donner la victoire à Boston. Une fois n’est pas coutume, Giannis Antetokounmpo était un peu en retrait sur ce match. Il a tout de même compilé 13 points, 8 rebonds et 7 passes. Khris Middleton assurait lui le scoring avec 27 points. Les Bucks profitent de cette victoire pour passer deuxième à l’Est et peuvent encore espérer terminer la saison en tête de leur Conférence pour la troisième année d’affilée.

Milwaukee s'en sort bien face aux Celtics et remonte à la deuxième place à l'Est

Après une première mi-temps parfaitement maîtrisée avec notamment des 3-points qui pleuvent de partout, les Bucks creusent l’écart au retour des vestiaires grâce à Brook Lopez (83-63).

Les Celtics ne mettent pas un pied devant l’autre, et la frustration monte. D’autant que Donte DiVincenzo allume encore de loin, et les minutes passent, sans que Boston ne montre un semblant de réaction. C’est finalement Jeff Teague qui remet de l’ordre dans la maison verte. Sous son impulsion, c’est toute la « second unit » qui redonne espoir aux Celtics, avec notamment l’activité débordante de Robert Williams qui montre les muscles dans la peinture. Les Bucks sont toujours en mode « contrôle » mais les Celtics n’ont plus que 14 points de retard (100-86).

Gêné par son genou, Giannis Antetokounmpo apporte beaucoup en défense, tandis qu’il offre de bons ballons à Bobby Portis en attaque. Moment choisi par les Celtics pour tenter un pari défensif avec Williams qui s’occupe du double MVP. Et ça marche, d’autant que Jaylen Brown retrouve la mire au meilleur des moments (111-102). Tout reste possible pour les visiteurs, mais Khris Middleton les calme les ardeurs en plantant deux tirs de loin.

Deux contres décisifs
Cela ne refroidit pas les Celtics, et le duo Smart-Brown insiste, puis Jayson Tatum va chercher le « and-1 » pour ramener Boston à deux possessions (119-113). Walker retrouve son côté clutch avec un gros 3-points, mais il se fait ensuite bâcher par Donte DiVincenzo. Les C’s ont une dernière opportunité de réaliser le hold-up, mais Lopez détourne le tir de… Marcus Smart ! Le ballon sort ligne de fond, et reste en possession des visiteurs.

Il reste 3 secondes, et le système tourne moins bien que prévu pour donner à Daniel Theis un tir du corner… qu’il rate. Les Bucks sont passés tout près de la correctionnelle, mais ils s’imposent (121-119). C’est la 8e victoire de suite. Pour Boston, c’est un revers de plus, et l’équipe se rapproche de la… 10e place.

Retour à l'accueil