Luka Doncic trop fort pour les Clippers

Quand Luka Doncic évolue au niveau de jeu qu’il a affiché hier soir, les Mavericks sont particulièrement difficiles à battre. Le Slovène a inscrit 42 points, dont plusieurs paniers cruciaux dans le quatrième quart temps, pour mener son équipe à une belle victoire convaincante contre les Clippers (105-89). Les Californiens sont restés sans solution malgré Paul George (28 pts), Kawhi Leonard et consorts. Ils ont juste subi les assauts de Doncic toute la soirée. Les deux équipes viennent de s’affronter deux fois de suite et elles ont chacun gagné un match. Une certaine atmosphère de playoffs.

48 heures après la victoire des Clippers, les deux équipes se retrouvaient pour la belle en saison régulière.

Pour lancer les hostilités, Dallas s’appuie sur son duo européen. Luka Doncic met en rythme ses coéquipiers en distribuant 3 passes décisives dans ce premier quart sans oublier de provoquer un 3+1 sur la tête de Kawhi Leonard. Quant à Kristaps Porzingis, il se montre efficace lors de ses premiers instants sur le terrain avec déjà 7 points.

Malgré la bonne forme des deux stars de Dallas, Los Angeles rentre mieux dans cette partie. Inefficaces au large comme le prouve ce 2/10 à 3-points pour commencer, les Clippers répondent par du jeu collectif avec 8 passes décisives sur les 12 tirs réussis. Ivica Zubac (14 points) profite toujours de l’absence de Serge Ibaka pour se montrer et ce sont tous ses coéquipiers qui font preuve d’efficacité à 2-points avec un 10/12 au tir leur permettant de finir le quart-temps devant au tableau d’affichage (29-24).

Kawhi Leonard en galère
Les Mavericks ne tardent pas à réagir pour revenir à hauteur de leurs adversaires. Luka Doncic continue son festival offensif en atteignant très rapidement la barre des 20 points alors que Tim Hardaway Jr. (15 points) joue les lieutenants de luxe en l’absence de Kristaps Porzingis. Défensivement, la zone installée par Rick Carlisle continue de gêner les visiteurs à longue distance.

Les Clippers essayent tant bien que mal de réagir sauf que les locaux semblent bien plus déterminés. Maladroit au dernier affrontement, Josh Richardson (14 points) symbolise parfaitement ce regain de forme. L’ancien arrière de Miami scotche Reggie Jackson contre la planche tout en produisant une bonne prestation offensive. Kawhi Leonard bloqué sur le banc avec trois fautes, Dallas termine la première mi-temps avec cinq points d’avance (56-51).

À la reprise, les Mavs repartent de plus belle sous la houlette de Doncic, le Slovène ne baisse pas de régime et inscrit 7 points rapidement. Les hommes de Tyronn Lue sont dans les cordes, et tout parait compliqué pour les Clippers. Hormis le duo George-Zubac qui surnage, le collectif de Los Angeles vacille quelques peu à l’image d’un Reggie Jackson en très grande difficulté.

Luka Doncic au dessus du lot
Muet depuis le premier quart temps, Kristaps Porzingis retrouve enfin le chemin du cercle. Le Letton offre une bonne séquence offensive dans un moment où son équipe rencontrait quelques difficultés à rester dans le rythme sans Luka Doncic. De plus, KP s’active en défense en contrant à deux reprises Kawhi Leonard.

Mais encore une fois, Paul George joue les pompiers de service en ramenant son équipe sous la barre des 10 points grâce à deux tirs longue distance dans les 30 dernières secondes du quart temps (77-71).

Le retour de Luka Doncic coïncide avec le coup d’accélérateur des Mavs. À la passe pour Jalen Brunson, au rebond défensif ou grâce à un stepback sur la tête de Nicolas Batum, le meneur de Dallas étale toute sa panoplie pour offrir 12 points d’avance à son équipe alors que Kawhi Leonard ne trouve toujours par son rythme au scoring (87-75).

En mode MVP, Luka Doncic fait plier la défense adverse sur chaque action ou presque. Malgré un dernier baroud d’honneur de Paul George, Dallas s’impose dans une fin de match finalement sans grand suspense (105-89). Avec cette victoire, Dallas confirme sa bonne forme actuelle tandis que pour les Clippers, il va falloir regarder dans les rétros car les Nuggets reviennent comme une balle.

Retour à l'accueil