Les Lakers écrasent les Warriors à San Francisco

Rira bien... qui rira le dernier. Les Warriors ont eu beau chambrer Kyle Kuzma (17 pts), auteur il est vrai d'un vilain «airball» sur lancer franc, ce sont bien les Lakers qui pouvaient avoir le sourire, après leur avoir infligé une correction sur leur parquet (128-97). Si LeBron James a enregistré un triple-double (22 pts, 11 passes, 10 rbds), le 6e homme Montrezl Harrell a fait de gros dégâts (27 pts, à 11/14 aux tirs), symbole d'un banc qui a marqué plus de la moitié des points de l'équipe. Côté Golden State (9e), seul Stephen Curry a surnagé (27 pts). Les champions en titre restent 3e à l'Ouest, derrière Phoenix qui n'a pas fait de détail face à Memphis (112-87).

Malgré les 27 points de Stephen Curry, qui est devenu le meilleur passeur de l’histoire de Golden State, les Warriors n’ont pas pu répéter leur performance de la veille contre Utah. Après Rudy Gobert, les Warriors ont encore souffert sous le cercle, les Lakers ayant marqué près de 68 points dans la raquette…

Stephen Curry, seul contre tous
Après leur victoire face au Jazz, les Warriors entament la rencontre avec intensité. Stephen Curry continue sur la lancée de la veille en marquant 15 points dans le premier quart, mais le collectif de Golden State peine.

Ils perdent cinq ballons et à l’exception du double MVP, ils ne sont qu’à 4/13 aux tirs. Les Lakers eux déroulent leur jeu. La balle fuse, l’adresse est au rendez-vous, et tout le monde en profite. Seul ombre au tableau : les six pertes de balles du duo LeBron James – Dennis Schröder mais 14 points de leurs remplaçants leur permettent de virer en tête (29-26) à l’issue des 12 premières minutes de la rencontre.

Comme face à Utah, la jeune garde de Golden State peine à débuter le deuxième quart. Sous l’impulsion de Montrezl Harrell qui domine James Wiseman, les Lakers passent ainsi un 13-3 pour faire le break (42-32).

Deux tirs primés d’Eric Paschall et de Stephen Curry limitent la casse mais les trois dernières minutes sont un désastre pour Golden State. Montrezl Harrell, Kentavious Caldwell-Pope et Kyle Kuzma transforment une série de balles perdues en 13-2 ! Il faut un tir au buzzer d’Andrew Wiggins pour éviter aux Warriors de couler (65-50).

Des Lakers sans pitié
Malgré l’adresse de Stephen Curry et le réveil d’Andrew Wiggins, la défense des Lakers continue de limiter le jeu de passes de Golden State. L’écart ne descend pas sous les dix unités. Au contraire, LeBron James passe à la vitesse supérieure et appuie là où ça fait mal, il dissèque la défense locale, enchaine les passes décisives et derrière une adresse toujours aussi insolente, l’écart atteint les vingt unités (93-73).

Kyle Kuzma et Talen Horton-Tucker scellent définitivement l’issue de la rencontre en aidant les Lakers à débuter le dernier quart temps sur un 15-7 pour pousser l’écart à +30.

Les deux coaches ouvrent alors le banc. Malgré leur victoire face au Jazz, les Warriors ont encore du pain sur la planche pour pouvoir titiller les grosses cylindrées de l’Ouest. Après avoir jouer le Top 6 de leur conférence lors des deux dernières semaines, leur calendrier devient plus abordable pour finir le mois de mars.

Retour à l'accueil