Kawhi Leonard et les Clippers prennent leur revanche sur les Mavericks

Heureux Clippers quand leurs stars font le boulot dans le money-time : un panier plus la faute de Kawhi Leonard (22 pts, 8 rbds, 7 passes) et une banderille à longue distance de Paul George (15 pts, 7 rbds) ont ainsi éteint les espoirs de remontée de Dallas (109-99). La performance de L.A. a néanmoins été collective puisque sept joueurs ont fini avec au moins 12 points inscrits, parmi lesquels Nicolas Batum performant en sortie de banc (12 pts, 7 rbds). Les «Clips» demeurent 4e à l'Ouest devant Denver qui s'est défait d'Indiana (121-106) grâce à Nikola Jokic (32 pts, 14 rbds, 5 passes, 4 interceptions). Dallas, où Luka Doncic a réussi un vain triple-double (25 pts, 16 passes, 10 rbds), demeure 8e, derrière San Antonio vainqueur à Détroit (109-99), en s'appuyant sur DeJountay Murray (19 pts, 10 rbds).

Afin de rebondir après la déconvenue de la veille face aux Pelicans, Tyronn Lue modifie son cinq majeur en titularisant Marcus Morris en lieu et place de Nicolas Batum.

Et le frère jumeau de Markieff démarre bien cette rencontre en marquant 7 points dès le premier quart temps. Les Clippers affichent un bien meilleur visage que la veille, tous les joueurs du cinq majeur contribuent au scoring, hormis Reggie Jackson, et les coéquipiers de Kawhi Leonard infligent un 10-0 à Dallas pour se lancer idéalement (14-10).

Chez les Mavericks, on assiste à un partage du ballon. Luka Doncic enchaine les passes décisives et Jalen Brunson apporte son étincelle en sortie de banc. Mais malheureusement pour eux, Los Angeles gère mieux la période dans l’ensemble et conclue ce premier quart temps devant au tableau d’affichage (31-23).

Des Mavs accrocheurs
L’écart se stabilise autour des 5 à 7 points en faveur des Clippers avec deux équipes qui se répondent coup pour coup. Alors qu’on pense que Dallas revient, sous la houlette de son leader slovène qui continue la distribution des caviars, les remplaçants de Los Angeles emmenés par Nicolas Batum (12 points) ou Patrick Patterson veillent au grain jusqu’au temps mort pris par la franchise texane (41-36).

Au retour sur le parquet, les Mavericks se rapprochent. Luka Doncic trouve parfaitement Willy Cauley-Stein dans les airs et Josh Richardson inscrit six points d’affilée. De l’autre côté, les coéquipiers de Paul George (15 points) balbutient leur jeu offensif, même si l’apport de Reggie Jackson (12 points) ainsi que celui de Markieff Morris (14 points) redonne un petit matelas d’avance à la mi-temps (55-50).

À l’image des 13 points de Kristaps Porzingis (22 points) dans le troisième quart, les Mavs jouent bien mais ne parviennent pas à repasser devant, ce qui laisse la possibilité à Los Angeles de reprendre ses distances. Kawhi Leonard se charge de la création et trouve bien ses partenaires tel Nicolas Batum, toujours aussi efficace dans les corners.

En plus du coup de chaud du Letton, Dallas s’appuie sur un Tim Hardaway Jr. (21 points) très adroit ce soir derrière l’arc, mais malgré des joueurs en forme, Dallas n’arrive toujours pas à passer devant. À la fin du troisième quart-temps, les coéquipiers de Luka Doncic courent toujours derrière alors qu’on ne les sent pas spécialement en dessous, sauf que l’efficacité des Clippers fait la différence pour l’instant (85-78).

Kawhi Leonard au four et au moulin
Afin de s’offrir une victoire de prestige, Dallas continue de pousser par l’intermédiaire de Tim Hardaway Jr, mais comme depuis le début, dès que les hommes de Rick Carlisle tentent de revenir, Los Angeles marque la panier qui donne de l’air, comme celui de Paul George permettant de reléguer les visiteurs à trois possessions d’écart.

Et qui dit dernier quart dit moment réservé pour les stars. Luka Doncic, bien épaulé par Kristaps Porzingis et Tim Hardaway Jr, se démène pour offrir la victoire à son équipe mais en face de lui, Kawhi Leonard prend les choses en main. Le double champion hausse le ton en défense à l’interception, comme en attaque où il prend tous les shoots avec plus ou moins de réussite. Mais dans cette fin de match finalement maitrisée par Los Angeles, c’est Paul George qui se charge de mettre fin aux espoirs de Dallas en marquant à 3-points sur la tête de Luka Doncic (109-99).

Ce n’était pas le match le plus abouti des Clippers mais le contrat est rempli avec une 26e victoire de la saison. Du côté de Dallas, on se prépare pour le match retour prévu dès mercredi soir.

Retour Ă  l'accueil