Brandon Ingram et les Pelicans infligent une troisième défaite d'affilée aux Lakers

Il ne faisait pas bon être privé de ses stars mardi sur les parquets de NBA. Sans LeBron James, les Lakers ont été battus, tout comme Golden State, privé de Stephen Curry. 

De mauvais augure. Depuis la blessure à la cheville droite de LeBron James, les Lakers ne gagnent plus. La franchise de Los Angeles a chuté à la Nouvelle-Orléans (128-111), sa troisième défaite consécutive après Phoenix et Atlanta. Un revers logique au vu du match, qui fait dégringoler les Lakers à la quatrième place de la conférence Ouest (28 victoires - 16 défaites). Et un revers qui n’augure rien de bon, alors que l’absence de LeBron James, pour une durée indéterminée, s’ajoute à celles d’Anthony Davis et Marc Gasol.

Encore plus rageant, le leader de la démonstration de basket infligée par les Pelicans, auteur de 36 points, a été Brandon Ingram, un ancien des Lakers qui l’avaient drafté en 2016 et cédé en 2019.

Les Pelicans, qui restent à portée de la qualification pour les playoffs (11e à l’Ouest, 19-24), se sont montrés supérieurs en attaque, avec des contributions de Zion Williamson (27 pts), Kira Lewis Jr. (16), Jaxson Hayes (15) et Steven Adams (12). Du côté des champions en titre, Montrezl Harrell a été le meilleur scoreur, avec… 18 points tout juste.

Retour à l'accueil