Bradley Beal et Russell Westbrook trop forts pour le Jazz, Anthony Edwards explose la défense des Suns

Très belles performances de Bradley Beal et Russell Westbrook qui ont su mener les Washington Wizards à la victoire contre le Utah Jazz (131-122) cette nuit. Le premier a inscrit 43 points tandis que le second compilait un triple-double avec 35 points. Gros carton également du rookie, Anthony Edwards, auteur de 42 points lors de la victoire des Wolves contre les Suns (123-119).

Les Wizards sont capables du meilleur comme du pire. Ces dernières années, ils ont surtout habitué leurs supporteurs au pire. Mais avec Russell Westbrook et Bradley Beal réunis sous la même tunique, ils profitent parfois de leurs coups d’éclat. Comme cette nuit. Les deux All-Stars ont fait déjouer le Jazz pour décrocher une belle victoire, 131 à 122. Avec deux performances magistrales des deux patrons de Washington.

43 points pour Beal, le meilleur marqueur du championnat. Soit une unité de plus que Donovan Mitchell. De quoi lui faire gagner le duel à distance entre les deux pistoleros. Beal a fait preuve d’adresse en convertissant 16 de ses 24 tentatives. Il était bien alimenté en ballons par son compère Westbrook, auteur de 13 passes décisives. Mais aussi de 35 points et 15 rebonds. Un nouveau triple-double pour l’expert absolu en la matière. Le treizième de la saison. Le deuxième de suite. Les Wizards ont donc battu l’équipe la mieux classée en NBA à – même si Utah reste sur quatre défaites en six matches – après avoir perdu contre l’une des plus mauvaises, les Kings, la veille. Le meilleur et le pire.

LE ROOKIE : ANTHONY EDWARDS ENTRE DANS L’HISTOIRE
Match après match, les Timberwolves découvrent peu à peu le Anthony Edwards qu’ils espéraient récupérer lorsqu’ils l’ont choisi en premier le soir de la draft. Parce que le jeune arrière est bouillant en ce moment. Et il a battu son record en carrière en plantant 42 points cette nuit ! Il n’a d’ailleurs pas simplement battu son record perso. Il est aussi devenu, à 19 ans et 225 jours, le troisième joueur de le plus jeune de l’Histoire à atteindre la barre des 40 pions. Seuls LeBron James et Carmelo Anthony ont été plus précoces. Charmante compagnie.

Plus fort encore, le carton d’Edwards a permis aux Wolves de décrocher une victoire convaincante contre les Suns (123-119). Avec également 41 points de Karl-Anthony Towns. Le premier coup d’éclat d’un combo censé incarner le futur de la franchise. Une soirée décidément très encourageante et réjouissante.

Retour à l'accueil