Stephen Curry mène Golden State à une deuxième victoire consécutive

Le collectif des Warriors (41 passes décisives) corrige la défense de Sacramento pour empocher une deuxième victoire de suite. Stephen Curry (30 points, 9 rebonds, 8 passes) a encore brillé (137-106).

Encore sur le nuage des 62 points de Stephen Curry et d’une performance collective solide, les Warriors, pourtant en back-to-back, n’ont laissé aucune chance aux Kings, menant la partie de bout en bout.

Comme la veille, Draymond Green (5 points, 5 rebonds, 5 passes) a posé son empreinte sur la rencontre, dirigeant une défense agressive et tirant le meilleur de ses coéquipiers.

Un 21-7 initial a mis Sacramento K.O. debout. Les Warriors ont provoqué sept ballons perdus en premier quart-temps, puis contré trois tirs, pour leur permettre d’imposer un rythme. Agressifs mais patients en attaque, grâce encore à Draymond Green en chef d’orchestre, ils ont enfoncé le clou pour prendre 17 points d’avance (37-20).

À l’exception de De’Aaron Fox (18 points, 7 passes), les Kings ne pouvaient pas mettre un pied devant l’autre et la correction a continué jusqu’à la pause. Eric Paschall, de plus en plus à l’aise en tant que pivot du deuxième cinq, a attaqué Hassan Whiteside sans relâche alors que le trio Oubre Jr – Wiseman (10 points) – Wiggins (16 points), tous trois mis en orbite par Draymond Green, lui ont emboité le pas pour porter l’écart à +23.

Le mouvement et l’altruisme des Dubs (19 passes à la mi-temps) ont aussi permis à Stephen Curry de continuer son festival. Il rentre aux vestiaires avec 23 points alors que les hommes de Luke Walton n’ont aucune solution (68-48).

Sacramento, défaits deux fois de suite par Houston la semaine dernière, tente de se réveiller derrière Fox, Buddy Hield et Harrison Barnes (18 points, 9 rebonds) mais rien n’y fait.

Dépassés dans l’engagement et en manque d’adresse, ils voient même Kelly Oubre Jr (18 points) marquer trois de ses quatre tirs de loin en troisième quart-temps. À ses côtés, Curry nous gratifie d’une somptueuse passe dans le dos dans le trafic. On ne sait pas où est passée la balle, mais Kevon Looney ajoute deux points de plus (92-71).

Comme à la belle époque, Stephen Curry et Draymond Green peuvent alors assister au dernier quart-temps depuis le banc, et notamment aux débuts de Nico Mannion. Ils auront droit à une toute autre opposition mercredi et vendredi face aux Clippers. Les Kings essaieront eux de retrouver le succès face à Chicago.

Retour à l'accueil