Qualifications à l'AfroBasket 2021 : la Guinée équatoriale veut déjouer les pronostics

TORRELAVEGA (Espagne) - Équipe la moins bien classée de toutes celles engagées dans les Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021, la Guinée équatoriale trouve dans ce constat une formidable source de motivation pour essayer de déjouer les pronostics.

À tel point que l'ailier Walter Jr. Cabral confie à FIBA.basketball que la sélection nationale est très impatiente de disputer ses matchs du Groupe C le mois prochain à Yaoundé (Cameroun), une ville dans laquelle la Guinée équatoriale a démarré sa quête de FIBA AfroBasket en février 2020.

"LES GENS AU PAYS SUIVENT AVEC GRAND INTÉRÊT NOTRE CAMPAGNE QUALIFICATIVE, ILS NOUS SOUTIENNENT, NOUS NE POUVONS PAS LES DÉCEVOIR." - Walter Jr. Cabral

L'objectif, dit Cabral, est de poursuivre sur la lancée du succès 82-75 acquis contre la Guinée, qui permet à la Guinée équatoriale d'occuper à l'heure actuelle la 3e place du groupe. 

"Toute l'équipe est très motivée de retrouver les terrains et de tenter d'entrer dans l'histoire de notre pays. Nous n'avons jamais été dans cette position auparavant et cela ne fait que renforcer notre motivation," indique Cabral, leader de sa sélection avec des moyennes de 18 points et 7 rebonds par match.

La confrontation face à la Côte d'Ivoire, en tête de ce Groupe C, a été extrêmement difficile : "Elle a été notre adversaire la plus coriace du premier tour," ajoute Cabral.

"Le Cameroun aligne une bonne formation, mais c'est la Côte d'Ivoire la plus dure à affronter, car elle possède deux bons joueurs à chaque poste, son banc est profond et elle est bien coachée."

Qualifications à l'AfroBasket 2021 : la Guinée équatoriale veut déjouer les pronostics

Selon le dernier 'FIBA World Ranking, présenté par Nike', mis à jour le mois passé, la Guinée équatoriale pointe au 26e rang en Afrique (134e mondial), ce qui fait d'elle la nation la moins bien classée parmi toutes celles qui participent à ces Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021.

"Nous sommes mentalement prêts et l'équipe veut prouver qu'elle peut rivaliser avec tout le monde," souligne Cabral.

"En février, il nous a manqué des éléments importants, ce qui a été dur à gérer, mais si tout va comme prévu, nous pourrons compter sur la présence de certains nouveaux joueurs pour combler nos lacunes le mois prochain," indique le jeune homme de 25 ans. 

Afin d'obtenir sa toute première qualification pour la compétition continentale, la Guinée équatoriale doit finir à l'une des trois premières places de son groupe ou, en dernier recours, être la meilleure 4e (en fonction des résultats du Groupe D, qui inclut le Rwanda, hôte du FIBA AfroBasket 2021). 

"Nous allons cette fois mieux nous préparer pour cette échéance," explique le basketteur de 1.99m.

Celui qui évolue actuellement dans le club du Grupo Alegra Cantabriade, en LEB Plata espagnole, continue : "Nous sommes l'une des seules équipes nationales de notre pays en activité. Les gens chez nous suivent avec grand intérêt notre campagne qualificative, ils nous soutiennent, nous ne pouvons pas les décevoir. Nous avons créé un groupe 'Whatsapp' afin de rester en contact entre nous et nous motiver les uns les autres.

"Nous sommes vraiment impatients de rejouer."

Qualifications à l'AfroBasket 2021 : la Guinée équatoriale veut déjouer les pronostics

Cabral conclut en disant qu'en février, ses coéquipiers et lui ne savaient pas trop à quoi s'attendre. "Mais maintenant, nous savons ce qu'il faut faire pour aller chercher notre qualification pour le FIBA AfroBasket."

FIBA

Retour à l'accueil