Philadelphie signe une neuvième victoire de la saison en dominant le Heat de Miami

Ben Simmons ne voulait surtout pas être envoyé à Houston. Les Rockets ont préféré expédier James Harden aux Nets et l’Australien reste donc aux Sixers. Après ces moments de doute, il peut donc être soulagé. Il a fêté ce transfert avorté en cumulant 10 points, 10 rebonds et 12 passes décisives lors de la victoire de Philadelphie contre Miami (125-108). Shake Milton a lui inscrit 31 points tout en distribuant 7 passes décisives. Pour le Heat, le rookie nigérian Precious Achiuwa a enregistré un double-double avec 10 points, 11 rebonds et 2 passes décisives. Son compatriote Gabe Vincent a mené le Heat avec 21 points, 2 rebonds et 8 passes décisives en 35 minutes. L'intérieur gabonais Chris Silva Obame s'est également distingué avec 13 points et 4 rebonds en 21 minutes.

La marche était trop haute pour le Heat, deux jours après un match perdu en prolongation sur le parquet de Philly et toujours handicapé par de nombreux absents. Cette fois, la rencontre n’a guère laissé place au suspense. Aux côtés de Ben Simmons, auteur de son 30e triple-double en carrière (10 points, 10 rebonds, 12 passes décisives), le héros de la soirée a été Shake Milton, auteur de 31 points et 7 passes décisives en 27 minutes.

Miami démarre pourtant plutôt bien, en s’appuyant sur Duncan Robinson (8 points en premier quart-temps), Tyler Herro, ainsi que des joueurs moins en vue comme Max Strus, qui vient donner cinq points d’avance aux Floridiens d’une claquette (24-29).

Philly ne tarde néanmoins pas à rectifier le tir en plantant un 14-1 pour terminer le premier acte avec Shake Milton dans ses œuvres, à la passe pour le alley-oop avec Dwight Howard ou le 3-points de Tyrese Maxey ou au scoring avec un 3-points en déséquilibre à une seconde de la fin de la période (38-30).

Shake Milton finit sur son 31
C’est ensuite au tour d’Isaiah Joe de s’illustrer afin d’initier un 13-2 dans lequel Shake Milton fait encore le show avec notamment deux missiles de loin pour porter la marque à 56-41, un écart que les locaux parviennent à conserver jusqu’à la pause (73-58).

Peu en vue en attaque jusque-là, Ben Simmons et Joe Embid s’illustrent dès la reprise, comme pour finir le boulot au plus vite. Le 3-points du Camerounais et les deux dunks de l’Australien ponctués de deux passes décisives pour les missiles extérieurs de Tobias Harris et Danny Green finissent d’achever Miami, relégué à -25 à cinq minutes de la fin du troisième quart-temps (66-91).

Les deux paniers de Duncan Robinson pour débuter le dernier acte n’y changent rien. Matisse Thybulle lui répond par deux fois à 3-points, et Shake Milton peut ensuite poursuivre son festival sans pression avec quatre paniers qui portent son total à 31 points pour un succès 125-108 des Sixers.

Retour à l'accueil