Philadelphie remporte le choc de la nuit en battant les Lakers sur un game winner de Tobias Harris

C’était le choc de la nuit et il n’a pas déçu. Les Sixers ont fait tomber les Los Angeles Lakers, qui perdent pour la première fois en dix matches à l’extérieur. Philadelphie a pu compter sur son trio Ben Simmons (17 pts, 11 rbds, 10 passes) – Joel Embiid (28 pts) - Tobias Harris (24 pts) pour battre le leader de la Ligue. Malgré un panier d’Anthony Davis à cinq secondes du terme, qui a donné la tête aux Lakers, c’est Tobias Harris, d’un dernier tir à 2,5 secondes de la fin qui a donné la victoire à son équipe. Côté Lakers, LeBron James a inscrit 34 points (6 rbds et 6 passes).

Le leader de la conférence Est accueille le leader de la conférence Ouest, dans une affiche au sommet qui sent la poudre. Les cinq premières minutes de cette confrontation ne tardent d’ailleurs pas à nous mettre l’eau à la bouche puisqu’en plus de faire jeu égal, les deux équipes développent un basket agréable à observer (16-16).

Une fois n’est pas coutume, Marc Gasol est omniprésent côté Lakers, attirant comme au bon vieux temps tous les ballons dans le secteur offensif. Sur passe-et-va ou alley-oop, il délivre trois superbes passes pour autant de dunks de LeBron James. Chez les Sixers, Ben Simmons est le plus en vue, multipliant les attaques du cercle, tandis qu’Anthony Davis et Tobias Harris se rendent eux aussi coup pour coup.

Opposé à sa Kryptonite espagnole, Joel Embiid (13 points) se met dès lors en route, tout en agressivité. Cela profite rapidement à tout Philadelphie, qui instigue un premier run. Le pivot All-Star commence à provoquer des fautes et frustrer ses défenseurs, impuissants. Los Angeles se résout à le doubler mais les shooteurs de Philly, ouverts, sanctionnent en réponse. L’écart grimpe jusqu’à +16, pour finalement s’élever à 10 unités après un quart-temps (34-24). Le retour de LeBron James (11 points) a quelque peu réveillé L.A.

Joel Embiid met Philadelphie sur de bons rails
Joel Embiid toujours sur le banc, les Sixers galèrent en attaque et LeBron James se démultiplie pour ramener les Lakers au contact. Revenu aux affaires, le Camerounais permet pourtant aux siens de conserver leur avantage, offrant automatiquement des espaces à ses coéquipiers, parmi lesquels Danny Green à 3-points (44-38).

LeBron James (22 points) au repos, Anthony Davis (14 points) le relaie pour alimenter le scoring. Sous l’impulsion de son intérieur, Los Angeles hausse le ton en défense et revient à une possession. Philadelphie ne faiblit pas pour autant et tient bon, grâce à son duo Ben Simmons – Joel Embiid, qui cumule 26 unités. Si leur avance a fondu, les hommes de Doc Rivers restent en tête à la pause (55-51).

Au retour des vestiaires, les Sixers redémarrent fort avec un 10-0 réussi en deux minutes, instigué par leur shooteurs. Comme face aux Cavaliers il y a deux jours, les Lakers ratent complètement leur début de deuxième mi-temps, ce qui aide les locaux à se re-détacher au tableau d’affichage. Les « Purple & Gold » finissent toutefois par reprendre confiance et grignoter leur retard en convertissant quelques tirs à 3-points (68-63).

L’intensité physique augmente dans ce match, à mesure que le chrono défile. En témoignent les fautes flagrantes récoltées par LeBron James (sa première depuis 2014 !) puis Joel Embiid, pour excès d’engagement. Des faits de jeu qui profiteront surtout aux joueurs de Philadelphie, solidement installés aux commandes à douze minutes de la fin (81-74).

Le comeback improbable de Los Angeles
La tension est palpable dans cette entame de quatrième quart-temps. Les fautes techniques s’enchaînent et les nerfs sont soumis à rude épreuve. Mais les Sixers continuent de mener d’une dizaine de points, tirant profit de la maladresse aux lancers francs des Lakers, en particulier celle d’Anthony Davis (5/10 ce soir), tout en s’appuyant sur l’activité contagieuse de Ben Simmons (98-84).

Si Philadelphie peut compter sur l’efficacité de son duo Tobias Harris – Joel Embiid pour conserver dans un premier temps son avance, Dennis Schröder et Alex Caruso s’efforcent de relancer petit à petit les leurs, à coups de pénétrations et tirs à 3-points. Puis sur une nouvelle réussite derrière l’arc de Kentavious Caldwell-Pope, Los Angeles recolle à -1, à une minute de la fin (105-104) !

Et contre toute attente, après un magnifique jeu posé sur demi-terrain entre LeBron James et Anthony Davis, les Lakers passent devant pour la première fois depuis le premier quart-temps (106-105) ! Sur la dernière possession, c’est finalement Tobias Harris qui va prendre ses responsabilités pour tirer les Sixers d’un bien vilain piège, en inscrivant le game winner sur la tête d’Alex Caruso (107-106) ! Philly s’est fait peur, mais Philly l’emporte dans ce combat des chefs.

Pour s’imposer, Philadelphie a pu se reposer sur les belles performances de son trio majeur, composé de Joel Embiid (28 points), Tobias Harris (24 points) et Ben Simmons (17 points, 11 rebonds, 10 passes). Emmenée par LeBron James (34 points, 6 rebonds, 6 passes) et Anthony Davis (23 points, 8 rebonds), la franchise de Los Angeles a bien cru réaliser un braquage inespéré pour rester invaincue à l’extérieur. C’était sans compter sur les ressources mentales de ses adversaires, qui se sont tout de même fait une belle frayeur !

Retour à l'accueil