Emmenés par un Paul George sur un nuage (39 pts), les Clippers ont gagné un choc de l'Ouest sur le parquet des Suns (107-112).

Emmenés par un Paul George sur un nuage (39 pts), les Clippers ont gagné un choc de l'Ouest sur le parquet des Suns (107-112).

Les Clippers, d’abord, se sont défaits des Phoenix Suns, qui ne comptaient qu’une défaite jusqu’ici. Ils peuvent remercier Paul George, auteur de 39 points et de nombreux paniers décisifs. En face, Devin Booker n’a pas été en reste avec 25 unités, mais cela n’a pas suffi (112-107). Au coude-à-coude avec Memphis, les champions en titre d'un LeBron James royal dans le money time sont finalement parvenus à s'en sortir dans le Tennessee (94-108). 

La bataille à distance de Los Angeles
Les deux équipes de Los Angeles font partie des favoris pour cette nouvelle saison. Après sept matches, on en a un peu plus la confirmation puisqu’elles possèdent toutes les deux le même bilan de cinq succès pour deux défaites. Surtout, elles semblent avoir trouvé le rythme.

Près de cinq mois jour pour jour après leur défaite, annonciatrice de leurs futures désillusions, au buzzer face aux Suns dans la bulle du Disney World d’Orlando (115-117), les Clippers ont bien failli de nouveau s’incliner contre Phoenix dimanche soir dans l’Arizona. Ils ont pourtant compté jusqu’à 31 points d’avance dans le deuxième quart-temps avant de voir leurs hôtes refaire leur retard et finalement échouer à cinq petites longueurs (107-112). 

Et si les Californiens ont finalement réussi à s’en sortir, une semaine après un revers historique face aux Mavericks (73-124), ils le doivent en grande partie à Paul George. L’ancien Pacer a compilé 39 points, 4 passes et 3 rebonds, avec une réussite insolente à 3 points (7/10) et une passe décisive à 12 secondes du terme pour Nicolas Batum, qui a scellé ce succès derrière l’arc. 

"IL FAUT DEMANDER AUX RAGEUX" 
Une belle revanche pour celui qui avait troqué bien malgré lui, lors de la reprise d’une dernière saison interrompue par la crise sanitaire, son surnom de "Playoff P" pour celui, beaucoup plus désobligeant, de "Pandemic P" en raison de ses difficultés à performer dans une bulle dont les Clippers sont ressortis avec une nouvelle élimination humiliante en demi-finales de la conférence Ouest, alors qu’ils menaient 3 victoires à 1 contre les Nuggets. 

Nicolas Batum, titulaire comme d’habitude désormais, a inscrit 14 points en 30 minutes, avec un joli 4/7 à trois points.

Les Lakers, eux, étaient en déplacement à Memphis et ils n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer (108-94). LeBron James termine meilleur marqueur du match avec 22 points (13 rebonds et 8 passes). À noter un Kyle Kuzma titulaire (11 points).

Discret jusqu’ici, LeBron James sort de sa boîte dans le quatrième quart-temps. Plus agressif, il est impliqué sur les 13 premiers points des siens sur la période, les aidant ainsi à se détacher dangereusement (92-83). Dans le dur offensivement, Memphis ne se laisse pourtant pas abattre et revient au contact grâce, justement, à la sortie du « King », parti se reposer (95-90).

Revenu rapidement aux affaires, LeBron James s’occupera d’achever les Grizzlies, en servant Anthony Davis sur « pick-and-roll » puis en marquant d’un 3-points (101-90). Comme face aux Spurs il y a deux jours, les champions en titre se seront donc appuyés sur leur expérience dans le « money time » pour se sortir du piège tendu par une équipe joueuse mais trop brouillonne sur la fin (108-94).

Auteur de 22 points, 13 rebonds et 8 passes, LeBron James a évidemment été le plus en vue côté Lakers, tandis qu’Anthony Davis (17 points, 9 rebonds, 3 interceptions, 3 contres) a fait ses chiffres dans l’ombre. Mais ce sont surtout les 37 unités en sortie de banc du trio Talen Horton-Tucker – Wesley Matthews – Montrezl Harrell qui ont fait mal aux joueurs du Tennessee, quant à eux emmenés par quatre joueurs à 10 points ou plus.

Retour à l'accueil