Les Suns ont bien géré leur affaire face à Toronto (123-115), qu'ils ont noyé sous une pluie de paniers à trois points, la nuit dernière.

Les Suns ont bien géré leur affaire face à Toronto (123-115), qu'ils ont noyé sous une pluie de paniers à trois points, la nuit dernière.

Avec son 21/40 de loin, Phoenix domine facilement (123-115) une équipe de Toronto qui affiche un bilan de 1-6. Quand les Suns sont eux à 6-2 au sommet de la conférence Ouest. L'ailier camerounais Pascal Siakam a mené en vain les Raptors avec 31 points, 9 rebonds et 3 passes décisives en 38 minutes. 

Phoenix ne faiblit pas. Les Suns, qui recevaient Toronto la nuit dernière se sont imposés (123-115), signant là une sixième victoire (6v-2d) qui fait d'eux les co-leaders de la conférence Ouest avec les Lakers.

Avant le début de leur match, dans un même élan, les deux équipes ont décidé de former un cercle, symbole d'unité de la nation américaine, en réaction aux violentes émeutes, déclenchées par des partisans de Donald Trump, qui ont endeuillé Washington dans la nuit de mercredi à jeudi.

La suite aura été moins harmonieuse pour les Canadiens face à la furia des Suns. Les hommes du coach Monty Williams ont enregistré leur cinquième victoire sur les six derniers matches, et surfent sur une dynamique ébouriffante. Un peu à l'image de leur jeu, qui, face aux Raptors, a été un vrai feu d'artifice derrière la ligne primée : 21 paniers primés sur quarante tentatives (soit 52,5 % de réussite). C'est la quatrième fois dans l'histoire de la franchise de l'Arizona qu'une équipe des Suns prend au moins vingt tirs à trois points sur un match.

Jae Crowder a été le grand Manitou de cette pluie de paniers lointains. L'ex-joueur de Miami, qui avait aidé le Heat à aller en finale l'an passé, est un renfort précieux pour les Suns, qui a vite trouvé sa place dans sa nouvelle équipe.

Retour à l'accueil