Luka Doncic guide les Mavericks face aux Rockets avec un triple-double

Un derby texan alléchant était au programme de la nuit, entre Houston et Dallas, deux équipes au début de saison pourtant moyen (2v-2d pour Houston et 2v-4d pour Dallas avant ce match). Les deux stars Luka Doncic et James Harden étaient bien sur le parquet, et c'est le Slovène qui a brillé de mille feux, en contribuant largement à la victoire 113-100 de son équipe. Le joueur de bientôt 22 ans a signé son premier triple-double de la saison (le 26eme de sa carrière en saison régulière) en marquant 33 points (12 sur 25 aux tirs dont 3/10 à 3pts), prenant 16 rebonds et délivrant 11 passes décisives, en 38 minutes. Les Mavericks ont dominé tout le match, même si leur avance a été en dent de scie, passant de +15 à +2 dans le deuxième quart-temps, puis de +18 à +1 dans le troisième et de 0 à +15 dans le dernier. Tim Hardaway Jr a quant à lui inscrit 30 points et pris 7 rebonds, alors qu'en face, James Harden a dû se contenter de 21 points (5 sur 17 aux tirs) et 10 passes et Christian Wood de 23 points et 7 rebonds.

Dans ce duel texan entre Rockets et Mavs, où l’on retrouve et James Harden et Luka Doncic, c’est Willie Cauley-Stein qui frappe le premier. Titularisé en lieu et place de Tim Hardaway Jr., le longiligne intérieur de Dallas profite de sa vitesse et sa taille face aux « petits » Rockets pour inscrire 6 des 8 premiers points de son équipe. Doncic frappe de loin et ça fait déjà un 12-2 pour les visiteurs.

Les Mavs sont en contrôle de ce premier quart, avec 11 points d’avance sur une claquette de Doncic qui suit son layup raté. Christian Wood et Eric Gordon essaient de limiter la casse pour les Rockets mais ces derniers concèdent trop de rebonds offensifs à Dallas qui mène largement malgré du déchet (33-21).

DeMarcus Cousins signale son entrée d’une faute technique après une petite échauffourée sous le cercle avec un autre ancien de Kentucky, Cauley-Stein. Et celle-ci va lui coûter car sur un layup, Cousins se plaint d’une faute non-sifflée et écope d’une nouvelle technique : il est exclu (au bout de 3 minutes) !

Avec Wood et Wall à la baguette cependant, les Rockets reviennent à -2 sur un panier plus la faute de Wood. Les Mavs perdent ballon sur ballon mais Doncic et Richardson remettent de l’ordre dans la maison pour rétablir leur avantage à la pause (61-49).

Dallas reprend ses aises en 3e quart, avec Cauley-Stein bien servi par Doncic sur la contre-attaque puis au alley oop. Mais James Harden commence peu à peu à faire chauffer le moteur et Houston passe à son tour à l’offensive, un 21-5 conclu par Ja’Sean Tate à 3-points. L’écart n’est plus que de 2 points mais les Mavs repartent de l’avant avec Hardaway.

Les Rockets se rapprochent mais n’arrivent pas à passer devant, à l’image de ce tir de Gordon auquel réplique de nouveau Hardaway. Doncic finit fort et Dallas reprend un peu d’air avant le dernier quart (84-77).

Sterling Brown parvient enfin à égaliser en début de 4e quart mais c’est Jalen Brunson qui répond cette fois à l’appel. Il inscrit deux paniers de suite et Hardaway frappe encore derrière l’arc pour relancer les Mavs. Luka s’impose en puissance et sert Dorian Finney-Smith et Dallas est repassé à +14 après un 14-3 décisif.

Doncic (33 points, 16 rebonds, 11 passes) confirme son triple double dans le money time et un dernier dunk de Cauley-Stein scelle la victoire des Mavs à Houston (113-100). Wood (23 points, 7 rebonds) et Harden (21 points, 10 passes) ont fait leurs stats mais les Rockets ont été bien trop prévisibles et maladroits à 3-points (11/40).

Retour à l'accueil