Les Warriors renversent les Lakers au Staples Center en effaçant un déficit de 16 points

Critiqué depuis le début de la saison pour sa maladresse, au point de devenir une punchline sur internet, Kelly Oubre Jr a été très précieux lors de la victoire des Warriors contre les Lakers cette nuit (115-113). Il a été le moteur du comeback héroïque de son équipe. Parce que Golden State comptait 16 points de retard à la pause. Mais LeBron James (17 pts) et ses camarades se sont reposés sur leurs acquis et ils ont subi de plein fouet le retour déterminé de Oubre et compagnie dans le dernier quart temps.

L’ailier a terminé avec 23 points, 4 rebonds, 2 interceptions et 2 blocks. Stephen Curry ajoutait lui 26 points et 7 passes à 8 sur 22 aux tirs. C’est avant tout en défense que les Warriors ont gagné ce match en étouffant l’attaque des champions en titre. Ces derniers n’ont pas marqué de paniers pendant de longues minutes. James a lui raté le tir de la gagne dans les dernières secondes.

Les Warriors renversent les Lakers au Staples Center en effaçant un déficit de 16 points

C’est d’abord Dennis Schröder qui se met en évidence, pour ces retrouvailles entre LeBron James et les Warriors. Bien en jambes, l’Allemand est intenable et gravite à merveille autour d’un Anthony Davis en mode distributeur, qui le trouve sans aucun problème près du cercle. Cette connexion permet aux Lakers de réussir une bonne entame (15-10).

L’insaisissable Schröder, encore lui, va ensuite être à l’origine d’un 18-4. Suffisant pour offrir à Los Angeles une avance plus que confortable, d’une vingtaine d’unités, au tableau d’affichage. Auteur à lui seul de 14 points, le meneur fait la totale à ses défenseurs et il peut également compter sur des coéquipiers eux aussi au diapason. C’est d’ailleurs le cas de Davis, qui noircit déjà la feuille de stats (4 points, 5 rebonds, 6 passes).

Avec un 7-0, Golden State parvient néanmoins à limiter la casse en toute fin de quart-temps, grâce à l’agressivité de Kelly Oubre puis au buzzer à 3-points de Stephen Curry (34-22).

Si LeBron James fait le spectacle dans le deuxième acte, avec notamment une superbe passe aveugle pour Montrezl Harrell qui monte au dunk, ce sont bien les Warriors qui dominent désormais, grignotant progressivement leur retard (42-37). En plus d’Oubre, qui poursuit son excellent début de partie avec 16 points, c’est au tour de l’énergique Eric Paschall de se distinguer, profitant de l’apathie en défense des champions en titre.

Les Lakers en contrôle
Les retours en jeu de Dennis Schröder et Anthony Davis permettent cependant aux Lakers de retrouver leur assise défensive et de la confiance en attaque avec des transitions. En sortie de banc, Harrell (12 points, 5 rebonds) continue d’avoir un impact positif pour son équipe en imposant sa puissance dans la peinture. L’écart repasse au-delà de la dizaine d’unités et il ne redescendra jamais véritablement jusqu’à la fin de cette première mi-temps, toujours dominée par les Angelenos (64-48).

Après la pause, si Marc Gasol se charge de faire la leçon à l’inexpérimenté James Wiseman avec sa roublardise, les Warriors reviennent petit à petit au score grâce au coup de chaud à 3-points… d’Andrew Wiggins. Constamment laissé seul derrière l’arc, celui-ci ne se fait pas prier pour sanctionner à trois reprises les Lakers. Visiblement restés aux vestiaires, ces derniers déjouent complètement et ils en viennent carrément à perdre leurs nerfs. En témoigne la faute technique récoltée par leur coach, Frank Vogel (70-68).

Amorphes et bousculés, les « Purple & Gold » répliquent enfin, à la sortie de LeBron James. Anthony Davis se fait violence à l’intérieur et instigue un 7-0 bienvenu. Une embellie de courte durée pour ses troupes puisque Stephen Curry trouve finalement un peu d’adresse et ramène directement Golden State à hauteur. Deux tirs à 3-points de Kyle Kuzma, couplés à quelques paniers du duo James/Davis, redonnent tout de même de l’air à Los Angeles, juste avant la fin de ce troisième quart-temps (92-81).

Les Warriors renversent les Lakers au Staples Center en effaçant un déficit de 16 points

Les Warriors ne meurent jamais
Dans le dernier acte, les Lakers s’efforcent d’appuyer sur l’accélérateur pour créer un éclat fatal aux Warriors. Sauf que ceux-ci, menés d’une quinzaine de points, tiennent bon et restent dans leur roue, à l’approche du « money time » (105-97).

À partir de cet instant, les paniers faciles se font rares et les défenses sont imperméables (ou presque). En provoquant essentiellement les fautes et les erreurs de ses adversaires, Golden State revient lentement, mais sûrement, au contact puis finit par égaliser, contre toute attente, à 3 minutes du terme de cette partie (108-108) !

Sur un « pick-and-roll » entre Stephen Curry et Draymond Green, les Warriors parviennent à s’installer aux commandes pour la toute première fois de la rencontre ! Une minute plus tard, et après un marcher de LeBron James, bis repetita pour la connexion All-Star des Dubs, qui prennent deux possessions d’avance (112-108). Dans la foulée, Anthony Davis récupère un airball de LeBron James pour ramener Los Angeles à -2.

Moment choisi par Stephen Curry pour inscrire l’un de ses rares tirs à 3-points du match, devant un Davis mystifié (115-110). LeBron James et Dennis Schröder réduisent ensuite l’écart sur la ligne des lancers francs (115-113). À la suite d’un layup crucial raté par Stephen Curry, les Lakers ont la possibilité d’égaliser ou de l’emporter, avec 1.7 seconde au chrono et en ayant pourtant tergiversé avant d’appeler ce temps-mort. À l’arrivée, c’est James qui obtient ce shoot décisif. Marqué de près par Draymond Green, le « King » se crée de l’espace et une position de tir correcte, mais il ne réussit pas à convertir sa tentative derrière l’arc, en déséquilibre.

Golden State s’impose donc à l’arrachée 115 à 113, à l’issue d’un impressionnant comeback ! Stephen Curry termine avec 26 points et 7 passes, tandis que Kelly Oubre (23 points) signe sa meilleure prestation de la saison.

Précieux, Andrew Wiggins et Eric Paschall totalisent 37 unités à deux. En face, si Dennis Schröder (25 points) et le duo Kyle Kuzma – Montrezl Harrell (32 points, 18 rebonds) ont assuré, les performances en demi-teinte de LeBron James (19 points, 5 rebonds, 5 passes) et Anthony Davis (17 points, 17 rebonds, 7 passes) n’ont pas aidé les champions en titre à poursuivre leur série de cinq victoires de rang.

Retour à l'accueil