Les Clippers se relancent face aux Warriors avec un Nicolas Batum décisif

Dans l’autre affiche du soir, les Clippers se sont imposés à Golden State (108-101), au terme d’une opposition où aucune des deux équipes n’a brillé par son adresse, à l’image de Stephen Curry (13 pts à 5/17) qui restait pourtant sur 92 points inscrits en deux matches. Aux côtés de Kawhi Leonard (21 pts), c’est Nicolas Batum qui a été déterminant en marquant deux paniers derrière l’arc à 35 secondes d’intervalle dans les trois dernières minutes. Avec cette sixième victoire, L.A. se positionne juste derrière les Lakers et Phoenix, vainqueur de Toronto (123-115).

Après leur défaite surprise face aux Spurs, les Clippers enchainent en back-to-back à San Francisco, pour faire face à des Warriors qui ont le vent en poupe depuis le retour de Draymond Green.

Le début de match est dominé par les deux défenses. Auteur de 92 points lors de ses deux derniers matchs, Stephen Curry (13 points, 4/17 aux tirs) reçoit toute l’attention des Clippers. Tous ses tirs sont contestés mais de l’autre côté, les Warriors confirment leur renouveau défensif derrière l’activité de Draymond Green. Après dix minutes de jeu, les deux équipes sont à 9/38 aux tirs et 1/14 de loin. Les 7 points de Nicolas Batum (13 points) permettent toutefois aux Clippers de virer en tête (21-15).

Comme d’habitude, le début de deuxième quart temps se transforme en « Eric Paschall Show » (19 points).

Il marque neuf points en lors des six premières minutes du deuxième quart temps mais les Clippers conservent les devants grâce à Serge Ibaka (12 points, 14 rebonds). Tyronn Lue continue de forcer Stephen Curry à passer la balle en multipliant les prises à deux et l’agressant systématiquement. À la pause, les Warriors peuvent être satisfaits d’être sur les talons de leurs adversaires avec le double MVP limité à six points (52-51).

Bien tenu jusqu’ici, le duo Paul George (21 points, 12 rebonds) – Kawhi Leonard (21 points) prend les choses en mains au retour des vestiaires. Ils marquent les seize premiers points de leur équipe pour faire le break. Malgré un bon passage d’Andrew Wiggins (19 points), Los Angeles prend douze points d’avance (78-66).

Les Warriors ne baissent pas les bras pour autant. Leur défense monte d’un cran et leur adresse jusqu’ici en berne pointe enfin le bout de son nez. Damion Lee, Andrew Wiggins et Kent Bazemore y vont de leur tirs de loin pour épauler un Eric Paschall toujours aussi mordant. Les Dubs passent un 18-2 aux Clippers à cheval sur les troisième et quatrième quart temps pour passer devant pour la première fois du match (89-83).

Kawhi Leonard lance alors un 10-2 pour remettre Los Angeles dans le coup. Les deux équipes se répondent alors coup pour coup avant que trois tirs primés de suite, un de Patrick Beverley et deux de suite de Nicolas Batum, ne viennent tuer le match (106-97). On retrouvera les deux équipes pour la revanche vendredi soir.

Sur son septième rebond du match face aux Warriors, le pivot congolais des Clippers Serge Ibaka a atteint la barre symbolique des 6000 rebonds en carrière la nuit dernière en NBA. 

Le natif de Brazzaville a enregistré un double-double avec 12 points et 14 rebonds en 35 minutes pour aider les Clippers à battre les Warriors sur le score de 108-101.

Retour à l'accueil