Le Miami Heat remporte un match ultra offensif contre Washington

Décidément, rien ne va à Washington. Déjà privés de Russell Westbrook, blessé au doigt, mais aussi de Bradley Beal, les Wizards ont aussi perdu Thomas Bryant, touché au genou lors de la défaite des Wizards (124-128) devant Miami. Avec ce troisième revers de rang, les voici maintenant en fond de classement…

Pour Washington, la mission de s’imposer face à Miami sans Bradley Beal et Russell Westbrook n’était déjà pas facile. Mais elle va se compliquer encore davantage après quelques minutes de jeu, puisque Thomas Bryant va se blesser au genou gauche.

Le pivot quitte le parquet et ne reviendra pas. Les Wizards sont donc privés de leurs trois meilleurs joueurs face aux finalistes 2020. Le Heat profite rapidement (et logiquement) de ces conditions pour prendre le meilleur départ. Heureusement pour Scott Brooks, Rui Hachimura permet aux Wizards d’enter dans la rencontre. Puis ce seront Deni Avdija et Raul Neto qui apporteront de l’énergie et des points.

C’est suffisant en premier quart-temps pour répondre à un Kelly Olynyk très en forme (huit points de suite) et à un Goran Dragic très précis de loin. En première mi-temps, les défenses ne brillent pas, ce qui laisse des opportunités à Washington. Mais les Wizards offrent trop de shoots ouverts aux joueurs d’Erik Spoelstra (71-75 à la pause).

Dès que Miami défend, Washington ne suit plus
Après la pause, Miami se met enfin à défendre, tout en gardant le rythme offensivement. Jimmy Butler prend les commandes, en organisant le jeu, en étant agressif. C’est lui le patron et les Wizards peinent à suivre le rythme. L’écart se creuse (86-103) et on semble se diriger vers une victoire très facile pour les Floridiens.

Sauf que les Wizards parviennent à réagir et à revenir un peu. Ils se mettent à courir et profitent d’une panne du Heat, privé de paniers pendant presque quatre minutes. Tyler Herro, très propre (31 points), redonne de l’air à ses coéquipiers et confirme le succès de Miami. Deni Avdija fait bien illusion avec trois tirs primés de suite dans les deux dernières minutes, pour éviter que le score ne soit trop cruel pour les Wizards, mais Miami ne tremble pas et s’impose (124-128) assez facilement.

C’est la première victoire de Miami à l’extérieur cette saison alors que Washington, dernier de l’Est, n’a toujours pas réussi à s’imposer dans la Capital One Arena après cinq matches.

Retour à l'accueil