Déjà intéressant pour son premier match avec Houston, John Wall a récidivé samedi en étant l'homme-clé du succès des Rockets contre Sacramento

Déjà intéressant pour son premier match avec Houston, John Wall a récidivé samedi en étant l'homme-clé du succès des Rockets contre Sacramento

James Harden laissé au repos par précaution (cheville), Houston s'en est remis à John Wall pour aller chercher sa deuxième victoire de la saison. Le meneur, arrivé durant l'intersaison en échange de Russell Westbrook, a fait oublier qu'il n'a pas joué pendant deux ans. Percutant, inspiré, l'ancien joueur des Wizards a fait tourner en bourrique la défense de Sacramento toute la soirée pour terminer avec 28 points, 6 passes et 3 interceptions. Pour son deuxième match de la saison, les Rockets se sont à nouveau imposés (102-94).

Cumuler 50 points lors de ces deux premiers matches après deux ans sans jouer, c’est fort. Et même très fort puisque selon les statisticiens de la NBA, John Wall est le premier à réaliser cette prouesse depuis… Michael Jordan lors de son deuxième comeback. C’était il y a près de 20 ans.

Cet automne, quelques stars NBA assuraient que l’ancien meneur des Wizards était revenu à son meilleur niveau. Tout le monde demandait à voir, et après deux matches, difficile de les contredire. Cette nuit, il compile 28 points, 6 passes et 3 interceptions face aux Kings de De’Aaron Fox, et on retiendra son super premier quart-temps.

« Je n’avais pas trop d’attentes. Je ne savais pas à quoi m’attendre » reconnaît son coach Stephen Silas. « J’avais vu des vidéos sur Instagram et des choses comme ça, où on le voyait jouer. J’avais entendu des gens dire qu’il était en forme. Mais on n’en savait rien avant de le récupérer. »

Le divorce consommé avec Russell Westbrook, les Rockets sont donc allés chercher John Wall, et sur le papier, c’était un risque énorme. À la fois parce qu’il n’avait pas joué depuis deux ans, mais aussi parce que son contrat est effrayant : 133 millions sur trois ans !

« Quelles que soient mes attentes, il les dépasse évidemment » poursuit le coach. « Il marque des points. Il crée. Il est encore un peu en retard sur les prises de décision, mais il le sait. Cela fait partie de l’ensemble. Quand on n’a pas joué pendant aussi longtemps, on ne peut pas s’attendre à ce qu’il soit impeccable partout. »

Pour John Wall, c’est un retour de rêve. Deux matches, deux victoires, et la manière est là. « Je ne pouvais pas rêver meilleur départ que d’être à 2-0 pour mes deux premiers matches, au sein d’une super franchise » réagit l’ancien meneur All-Star. « Je me suis donné à fond pour y parvenir. »

« Il joue avec beaucoup d’intensité, et ça n’a pas de prix ! »

Sur le plan du jeu, John Wall apparaît un peu plus costaud et lourd. Il ne va plus aussi vite, mais il n’empêche qu’il est encore capable de driver à une vitesse éclair, et la finition est là. On a peur quand on le voit foncer dans le trafic et qu’il finit au sol… mais il se relève et fonce en défense.

La défense, c’est justement un secteur dans lequel il pèse sur le jeu de Houston. « Je suis très satisfait de son jeu dans la globalité, mais la défense est ce qui me satisfait le plus » souligne ainsi son coach.

Ce que confirme Eric Gordon, son partenaire du backcourt en l’absence de James Harden. « C’est plaisant d’avoir John avec nous car il est bon sur le porteur de balle. On peut choisir d’être très agressif sur les meilleurs dribbleurs adverses, et c’est bien d’avoir ça. »

Un peu esseulé ces dernières années en défense, P.J. Tucker est aussi heureux d’avoir du renfort dans ce domaine. « Il est vraiment bon en défense. Il se sacrifie physiquement, et il se donne à fond. Il a beaucoup de courage. Il joue avec beaucoup d’intensité, et ça n’a pas de prix ! »
"J'ai simplement investi beaucoup de travail et de détermination pour me retrouver là, a affirmé l'ancien premier choix de la draft 2010. Je n'aurais pu rêver meilleurs débuts ici." "Quelles que soient les attentes que j'ai eues, il les a évidemment dépassées", s'est félicité le coach de Houston Stephen Silas.

Retour à l'accueil