Joel Embiid guide les Sixers avec un gros double-double, les Nets en démonstration offensive face au Thunder

A l’Est, Philadelphie, qui restait sur un succès serré contre les Lakers, a enchaîné avec un deuxième bien plus aisé chez les Timberwolves (118-94). La star Joel Embiid a encore sorti une grosse performance avec 37 points (11 rbds). Il aurait pu être le MVP du soir, mais la pépite d’Atlanta Trae Young a fait mieux (41 pts) lors de la victoire des Hawks à Washington (116-100). Le Camerounais peut se consoler, ses 76ers (14-6) sont plus que jamais leaders à l’Est, désormais suivis par Brooklyn.

Les Nets, devenus grands favoris pour le titre (avec les Lakers) depuis deux semaines que James Harden les a rejoints, ont fait une démonstration offensive chez le Thunder (147-125), sans même s’appuyer sur leur « Big 3 », Kevin Durant ayant été ménagé. Derrière « The Beard » (le barbu), auteur d’un triple-double (25 points, 11 passes, 10 rebonds), et Kyrie Irving, également 25 unités (7 passes), sept joueurs ont fini entre 10 et 20 points, pour une réussite remarquable aux tirs de 57 %.

Timothé Luwawu-Cabarrot a ainsi contribué avec 13 points (5 rbds), mais le Français qui s’est encore plus distingué sur ce match a été le meneur d’en face, Théo Maledon, encore titularisé et qui a réussi une superbe performance (24 pts, 6/6 derrière l’arc). Enfin, la mauvaise opération du soir est au passif des Bucks (3e), battus chez les Pelicans (131-126). Ils ont payé chèrement leur entame catastrophique (23 points de retard à la pause), malgré le sursaut tardif initié par Giannis Antetokounmpo (38 pts, 11 rbds).

Charlotte – Indiana : 108-105
Avec un P.J. Washington de gala et un LaMelo Ball qui a retrouvé des sensations, les Hornets ont pris leur revanche face aux Pacers, deux jours après une défaite contre eux. Après avoir compté neuf points d’avance, Charlotte a bataillé en dernier quart-temps pour arracher cette victoire.

Ce sont Terry Rozier et Devonte’ Graham, à 3-pts, qui vont définitivement écarter les Pacers, malgré les derniers efforts de Malcolm Brodgon. C’est d’ailleurs ce dernier qui aura la balle d’égalisation, en vain.

Retour à l'accueil