Giannis Antetokounmpo mène les Bucks à une victoire contre les Raptors

Opposés au Raptors de Toronto, les Bucks de Milwaukee n’ont pas tremblé pour remporter un 11e succès cette saison. Giannis Antetokounmpo frôle le triple double (28 pts, 18 rbds, 9 passes).

Milwaukee n’a pas craqué. Les Bucks sont parvenus à maintenir cet écart de 8 à 11 points d’avance, acquis à partir de la fin de la première période, jusque dans le « money time » malgré les tentatives répétées des Raptors pour reprendre le dessus.

En fait, les Canadiens expatriés y arrivent à une seule reprise dans la seconde période. Après un premier quart-temps parfaitement équilibré (33-33), un second plus en faveur des visiteurs (54-63 à la pause), Toronto prend un tout petit point d’avance à l’entame du dernier acte (84-83). C’est peut-être sur la séquence suivante que le match se décide.

Brook Lopez en soutien de ses All-Stars
Là où Donte DiVincenzo, auteur d’un match globalement discret, décide d’aller dunker sur la tête de Yuta Watanabe avec beaucoup autorité en semi-transition. Puis sur la possession suivante, il vole un ballon, pensant s’offrir une nouvelle finition de l’autre côté du terrain. Mais l’arrière tombe sur un dernier défenseur, Kyle Lowry, qui lui assène un coup au visage.

Faute flagrante de niveau I, alors que Mike Budenholzer imaginait l’expulsion du meneur des Raptors. Cette séquence reste une belle opération pour son équipe qui, après les deux lancers de DeVincenzo, parvient à sanctionner à 3-points sur la possession suivante avec Bryn Forbes. En à peine une minute de jeu effectif, Milwaukee vient d’infliger un 9-0 et de reprendre ses distances (84-92).

Toronto, privé de OG Anunoby (mollet) cette nuit mais qui enregistre le retour (discret) de Pascal Siakam, ne parviendra pas à revenir sur cet écart-ci. Tout simplement parce que Brook Lopez, auteur de sa meilleure sortie offensive de la saison, réalise un match trop propre sous le cercle. Le pivot des Bucks s’en va d’ailleurs scotcher Pascal Siakam au cercle à six minutes du terme.

Le gros « run » de Kyle Lowry
Ce même Lopez est ensuite parfaitement servi sous le cercle, en sortie de temps-mort, par Middleton, qui a lui aussi fait dans la propreté tout au long de la soirée. Les Raptors, dont le meilleur marqueur Fred VanVleet passe complément à côté de son match (3/17 aux tirs…), gardent malgré tout un espoir dans les dernières minutes.

Là où Kyle Lowry prend le relais de Norman Powell en termes d’adresse pour envoyer trois paniers primés consécutifs ! Le meneur inscrit même 11 points de suite pour son équipe avant que Stanley Johnson, qui vient de couper un ballon envoyé vers Giannis, convertisse lui aussi de loin (105-109). Giannis, passé tout près du triple-double, est de nouveau bien pris dans la dernière minute. Mais Jrue Holiday, plus convaincant à la distribution qu’à la finition ce soir, termine les débats avec un « finger roll » avant de lever les bras au ciel pour effacer une soirée d’adresse compliquée pour lui.

Les Bucks (11v-6d) s’imposent donc avant un déplacement chez les Pelicans vendredi. Les Raptors (7v-11d) restent à Tampa pour la réception des Kings le même soir.

Retour à l'accueil