Giannis Antetokounmpo mène les Bucks à Detroit avec un triple-double (22 points, 10 rebonds et 10 passes décisives)

Les matches se suivent et se ressemblent entre les Bucks et les Pistons : pour la troisième fois, Milwaukee s’est imposé (110-101) sans être inquiété, Giannis Antetokounmpo en profitant pour réussir le 20e triple-double de sa carrière (22 pts, 10 rbds, 10 passes). Giannis Antetokounmpo a réussi le 20e triple-double de sa carrière. Le double MVP en titre n’a pas été seul, Jrue Holiday ajoutant 21 points pour des Bucks qui ont démarré fort en réussissant 7 paniers à longue distance sur leurs 11 premières tentatives pour finir avec un total très honorable (19/43). Grâce à cette troisième victoire consécutive, la franchise du Wisconsin rejoint Philadelphie à la 2e place à l’Est, tandis que Détroit reste lanterne rouge.

Les Pistons ont mordu la poussière face à leurs homologues des Bucks pour la troisième fois ce mois-ci. Et sans, une nouvelle fois, que Giannis Antetokounmpo et les siens ne soient vraiment inquiétés.

Le Grec entame d’ailleurs son match en pensant d’abord à fixer et lâcher, plutôt qu’à scorer. Brook Lopez profite des espaces libérés et des bons ballons ressortis pour sanctionner à trois reprises, dont deux en tête de raquette, derrière l’arc dès le premier quart-temps. Ses seuls paniers du match.

Invité à shooter par Blake Griffin, Giannis y va lui aussi de son tir primé, avant de décaler dans le corner un autre intérieur transformé en shooteur, Bobby Portis. Avec cette adresse, Milwaukee s’offre un matelas confortable après 12 minutes, terminées par un nouveau tir à 3-points, au buzzer, de Pat Connaughton (13-27).

Parmi les hommes du banc des Bucks, Bryn Forbes fait lui aussi une bonne impression. Son équipe est en contrôle total. Jrue Holiday s’offre un 2+1 après un « spin move » terminé au cercle, puis Giannis Antetokounmpo sanctionne à nouveau de loin pour faire sérieusement enfler le score (34-56). Detroit réagit tout de même avant la pause avec les attaques du cercle de Jerami Grant en transition.

L’écart se maintient jusqu’au bout
Ce dernier, tout comme un Blake Griffin scotché derrière l’arc, connait aussi un regain d’adresse extérieure pour limiter les dégâts à la pause (47-58). Malheureusement pour les locaux, cet écart oscillant entre 10 et 20 unités n’est pas remis en question par la suite. Giannis Antetokounmpo fait la différence dans le troisième acte avec ses pénétrations, puis ressort deux ballons vers Jrue Holiday derrière l’arc.

D.J. Augustin envoie lui aussi deux flèches longue distance à l’approche de la fin du quart-temps (66-85). Malgré les efforts de Svi Mykhailiuk ou de Josh Jackson dans l’ultime période, Detroit finit par logiquement s’incliner.

Troisième victoire de suite pour les Bucks (8-4) avant la réception des Mavs vendredi. Les Pistons (2-9) devaient eux enchaîner avec la venue des Wizards le même soir, mais ils pourront se reposer puisque le match a été reporté.

Retour à l'accueil