Collin Sexton et les Cavaliers plus forts que le trio Kevin Durant-Kyrie Irving-James Harden

Absent depuis sept matches, parce qu’il voulait "faire une pause" selon ses propres mots, Kyrie Irving s’est distingué pour son retour à la compétition. Opposé aux Cavaliers, son ancienne franchise, le meneur All-Star a inscrit 38 points pour la première des Nets avec James Harden et Kevin Durant. Et malgré ça, son équipe s’est inclinée après deux prolongations (135-147). Parce qu’en face, un certain Collin Sexton sortait le match de sa vie. 42 points pour le jeune joueur de Cleveland, lui aussi revenu hier soir sur les parquets après une blessure à la cheville. Sexton a notamment planté 20 points en prolongations, dont 15 dans la seconde, pour permettre aux Cavs de creuser l’écart et de décrocher un succès prestigieux contre l’une des armadas les plus redoutables de la NBA… Sur le papier. 7 des 8 joueurs utilisés par la franchise de l’Ohio ont marqué plus de 10 points. Parfait pour contrer Irving mais aussi Durant (38 pts, 12 rbds, 8 pds) et Harden (21 pts, 10 rbds, 12 pds).

Collin Sexton et les Cavaliers plus forts que le trio Kevin Durant-Kyrie Irving-James Harden

Kyrie Irving est tout sourire à l’occasion de son retour à Cleveland et sur les parquets, mais c’est bien son compère Jeff Green qui brille lors des premières minutes de la rencontre. L’ailier polyvalent est en verve, et son équipe fait parfaitement tourner le ballon, ne ratant aucun tir pendant plus de six minutes ! James Harden se met dans la peau du chef d’orchestre, et distille de superbes caviars pour aider son équipe à prendre la première main (18-12).

L’ancien Net Jarrett Allen entre sur le parquet, et met une énorme crêpe à Reggie Perry. Après trois semaines d’absence, Kyrie Irving semble en jambes, mais Collin Sexton a aussi du feu dans les cannes, et Steve Nash n’aime pas voir les espaces donnés au meneur local. Les Cavaliers collent un 12-0 en trois minutes et terminent le premier quart en tête (28-23) après de superbes actions offensives de Cedi Osman (11 points déjà).

Les visiteurs viennent de rater dix tirs de suite, et traversent une grosse sécheresse offensive. Coach Nash décide de remettre Kevin Durant sur le parquet, qui colle deux tirs longue distance pour calmer les ardeurs des hommes de l’Ohio. Kyrie Irving en remet une couche en scorant à mi-distance, puis en servant DeAndre Jordan qui claque des dunks dans tous les sens. Les jeunes Cavaliers sont inspirés, et sont toujours devant au tableau d’affichage (39-36).

Cedi Osman est l’homme du match jusqu’à présent, et le Turc est au four et au moulin pour son équipe. La machine Brooklyn est grippée en attaque, peu inspirée et Durant conteste un peu (trop) les décisions arbitrales. Irving prend quasiment tous les ticket shoots, mais Cleveland rejoint les vestiaires avec une courte avance (51-49).

Les Cavaliers comme de vétérans
Les Nets ne sont pas dans un très grand jour, et leur rythme de jeu est trop moyen pour espérer mieux pour l’instant. Le duo Irving-Durant tente de réveiller les leurs, mais James Harden est trop brouillon à la baguette depuis de trop longues minutes pour que la machine Brooklyn soit au meilleur de son rendement.

Cedi Osman continue de briller, et Cleveland creuse un peu plus l’écart (68-60). L’impact des joueurs du banc des visiteurs est quasi nul (3 points seulement), et Steve Nash galère à trouver une solution pour contrer les locaux.

En face, les hommes de J.B Bickerstaff ne perdent aucun ballon en ce troisième quart, et jouent comme des vétérans malgré leur très jeune moyenne d’âge. Le trio Irving-Durant-Harden se marche sur les pieds, et Brooklyn passe au travers de sa période. Les Cavs ont le contrôle des opérations, et après 36 minutes, ils gardent la main sur les débats (87-78).

Jarrett Allen se venge sur le secteur intérieur de son ancienne maison, et gobe rebond sur rebond sur la truffe de Jordan et de Perry. Irving et Harden se parlent beaucoup et Taurean Prince, un autre ex-Net, se chauffe de loin, laissé seul par la défense adverse. La revanche des anciens est forte, mais Durant veut stopper l’hémorragie (104-95).

Alors qu’on entre dans le « money time », Harden aligne de loin, Durant punit dans le corner et Irving va chercher le cercle, et voici les Nets qui souffle dans le cou des Cavaliers. KD fait tourner en bourrique la défense locale, et à une minute du terme, les compteurs sont à égalité (113-113 !). James Harden rate un gros tir de loin, et les Cavaliers ont une occasion de prendre le match. Coach Bickerstaff prend un arrêt de jeu, et Sexton perd le ballon puis provoque une faute d’Irving qui a la balle de match. La décision est inversée après un challenge de Nash, mais cela ne change rien : prolongation (113-113) !

Kevin Durant affamé, Collin Sexton en feu !
Les Nets serrent la vis en défense, et Kyrie Irving, puis Kevin Durant passent la seconde pour ne pas laisser les Cavs reprendre confiance. Osman perd deux ballons de suite et même Harden met de l’intensité en défense !

L’ancien Rocket est parfait à la mène, et Durant est assoiffé de sang durant ses moments chauds, mais Larry Nance Jr. égalise de loin à une minute du terme (120-120) ! Jeff Green lui répond dès l’action suivante, et Harden, puis Durant pensent finir le travail depuis la ligne des lancers-francs mais Sexton plante de loin, double prolongation (127-127).

Les visiteurs sont sonnés par Collin Sexton et enchainent les mauvais choix en attaque. Le meneur de Cleveland punit deux fois de suite de loin, en prenant l’avantage sur un Kyrie Irving qui semble fatigué.

Le collectif visiteur s’écroule petit à petit, les jambes commencent à se faire (trop) lourdes, face au sang neuf du numéro 2 virevoltant (15 points en 4 minutes !). Kevin Love peut s’extasier sur le banc de la franchise de l’Ohio, son équipe s’impose face au « Big Three » new-yorkais pour leur premier match sous la même tunique (147-135).

Retour à l'accueil