Carmelo Anthony écoeure les Raptors dans le quatrième quart-temps

Décidément, ce début de saison est cruel pour les Raptors. Déjà mal en point, les champions NBA 2019 ont concédé une huitième défaite en dix matches. La deuxième d’affilé jouée sur une ultime possession après avoir mené toute la partie. Toronto a dominé Portland pendant la quasi-totalité de la rencontre… avant de subir le retour en force des Trail Blazers et de s’incliner (111-112). Comme la veille, contre les Warriors. Avec encore le malheureux Pascal Siakam qui a manqué le dernier tir. Sa tentative a rebondi sur le cercle avant de ressortir. Mais avant ça, trois joueurs des Blazers se sont montrés particulièrement décisifs. Et notamment Carmelo Anthony. Impérial dans le quatrième quart temps, l’ancien All-Star a planté un trois-points crucial pour ramener son équipe au contact dans les dernières minutes. Juste avant de marquer un autre panier pour redonner l’avantage à Portland. Les Raptors ont fini par recoller et même par reprendre le dessus mais Damian Lillard y est lui aussi allé de son trois-points important avant que CJ McCollum finisse les Canadiens à 9 secondes du buzzer. Il termine avec 30 points. 23 pour Lillard et 20 pour Anthony. Un hold-up parfait.

Pour le quatrième et dernier match de leur road trip sur la côte Ouest, les Raptors démarrent plutôt bien à Portland. Les défenses prennent en tout cas le pas sur les attaques en premier quart. Pour se faire pardonner de son « game winner » raté la veille, Pascal Siakam est en forme avec 8 des 10 premiers points de son équipe. À l’image d’un dunk raté de Jusuf Nurkic, les Blazers sont eux un peu lents à se réveiller et sont menés 16-8 et même 24-11 après l’entrée en jeu productive de Chris Boucher, l’ancien d’Oregon.

Enes Kanter finit cependant sur une belle passe laser de Rodney Hood après un 3-points de Carmelo Anthony qui venait aussi de rentrer en jeu. La « seconde unit » de Rip City limite les dégâts mais Toronto a clairement mieux pris son match (32-21).

Les Raptors font la course en tête
Très à l’aise, Boucher fait de nouveau mouche derrière l’arc par deux fois et conforte l’avantage des visiteurs mais Portland commence peu à peu à retrouver son fonds de jeu. La balle circule mieux, avec par exemple Melo qui sert Gary Trent Jr. dans le coin après un renversement total du jeu. Mais les Raptors ont une réponse à chaque tentative de retour des Blazers, avec Anunoby et Powell qui frappent de loin également (Toronto est alors à 10/18 à 3-points).

Après avoir été menés de 17 points, les locaux reviennent à -9 à l’approche de la mi-temps avec Damian Lillard qui monte en température sur le layup en passant sous le cercle. CJ McCollum garde son rythme derrière l’arc et grâce à un ultime panier plus la faute d’Enes Kanter, Portland est quasiment revenu à jour à la pause (60-55).

Avec Nurkic qui a pris un coup au quadriceps, Kanter est encore dans le cinq au retour des vestiaires et c’est lui qui donne l’avantage à Portland, après un superbe tir en sortie de dribble de Lillard. Mais OG Anunoby s’en va sur un 8-0 personnel pour remettre Toronto sur les bons rails. Et de fait, les Raptors continuent leur course en tête en troisième quart-temps avec Chris Boucher et Pascal Siakam qui restent agressifs.

McCollum rentre le panier plus la faute de Stanley Johnson, mais Portland n’arrive pas à revenir. VanVleet et Johnson alimentent la marque en fin de période et ça fait encore +10 pour les Canadiens de Floride (86-76).

Encore raté pour Pascal Siakam…
Terence Davis enfile deux perles à 3-points dans le coin et les Raptors semblent bien décidés à finir leur road trip sur une bonne note.

Pascal Siakam atteint pour le coup son premier triple-double en carrière alors qu’Anunoby marque à 3-points, toujours dans ce coin droit. Lillard et Anthony ont certes réduit la distance mais Portland manque encore de ce dernier coup de rein.

Quand Kyle Lowry rate un 3-points, Damian Lillard le rentre dans la foulée et ça change tout. Les Blazers ne sont plus qu’à -4 dans les 5 dernières minutes. Chris Boucher décoche une nouvelle flèche mais la défense de Portland tient le choc. Avec 13 points en quatrième quart, c’est Melo qui fait passer les siens devant dans le « money time ».

Pascal Siakam dunke mais Fred VanVleet manque un tir décisif, ce qui laisse la porte ouverte à CJ McCollum qui sanctionne à mi-distance. Portland s’en tire miraculeusement après un dernier raté de Pascal Siakam (112-111). Comme la veille face aux Warriors…

Retour à l'accueil