Anthony Davis guide les Lakers contre les Bulls de Chicago

Deux jours après avoir sorti les muscles chez Giannis Antetokounmpo pour battre Milwaukee, LeBron James a laissé Anthony Davis concasser les Bulls, dans sa ville natale de Chicago, pour permettre à L.A. d’enchaîner une 9e victoire d’affilée (101-90) à l’extérieur, améliorant son record de franchise sur un début de saison.

AD a fini avec 37 points (6 rbds) en seulement 28 minutes jouées, puisque les Lakers menaient de vingt longueurs à la pause. LBJ s’est contenté de 17 points (11 rbds).

Le champion en titre (13-4) reprend aux Clippers le fauteuil de leader à l’Ouest. A l’Est ce sont les Sixers qui dominent la concurrence (12-5), après leur succès obtenu à Détroit (114-110), encore dû à Joel Embiid auteur de 33 points (14 rbds).

L’intérieur camerounais est devenu le premier joueur de Philadelphie, depuis Wilt Chamberlain (1967), à réussir au moins 33 et 10 dans ces catégories sur trois matches consécutifs.

Anthony Davis guide les Lakers contre les Bulls de Chicago

Natif de Chicago, Anthony Davis est toujours très motivé quand il joue sur le parquet des Bulls. Très critique sur son niveau de jeu ces derniers temps, il score 13 points dans le premier quart-temps et dégoûte à lui tout seul la défense adverse. Agressif vers le cercle, c’est le Anthony Davis qu’on aime voir.

Dos au cercle, face au cercle, l’intérieur des Lakers fait trop mal à Lauri Markkanen. Pas réputé pour être un bon défenseur, le Finlandais est en totale perdition et son équipe avec (20-10). Dépassés par le talent adverse, les Bulls peuvent quand même compter sur Zack LaVine pour augmenter leur total de points… Mais quand ce n’est pas Davis, c’est LeBron James qui score et qui permet aux Lakers de mener assez facilement (29-17).

+30 à la mi-temps !
Toujours invaincus à l’extérieur cette saison, les Lakers continuent de faire mal aux Bulls comme s’ils voulaient plier le match à la mi-temps. Frank Vogel envoie ses rotations aux côtés de LeBron James.

Peu vu ces derniers temps, Talen Horton-Tucker brille par son agressivité et sa puissance près du cercle. C’est dommage pour les Bulls qui s’efforcent de bien jouer au basket mais à chaque fois qu’ils tentent de se rapprocher au score, LeBron ou Davis prennent les choses en main. Dennis Schroder trouve par deux fois Anthony Davis à 3-points. La star des Lakers a la main chaude et Chicago compte 30 points de retard à la pause (63-33) !

Vite plier l’affaire serait une bonne chose pour les Lakers. Face à des Bulls qui ont livré une belle bataille la veille face aux Hornets, LeBron James et sa bande continuent de se montrer agressifs vers le cercle. En chef de meute, le King fait jouer les siens comme l’attestent ses passes pour Schroder mais il n’oublie pas non plus de scorer quand il peut (69-41). Les Lakers ont la maîtrise du match, et seul Zach LaVine semble en mesure de les gêner. Les Bulls tentent de revenir sous la barre des 15 points d’écart, mais Davis en décide autrement.

Trop fort et trop costaud pour ses vis-à-vis, Anthony Davis termine très fort ce quart-temps et permet à son équipe de garder son adversaire à distance (83-66).

Le dernier acte ne sert pas à grand-chose, et les deux coaches ouvrent leurs bancs. L’occasion pour Montrezl Harrell et Kyle Kuzma de briller, tandis que Coby White et Patrick Williams soignent leurs lignes de stats. Les Lakers ont joué en champions et ils s’imposent très logiquement (101-90). Un score en trompe-l’œil puisque les coéquipiers d’Anthony Davis se sont simplement contentés de gérer l’écart après la pause.

Retour à l'accueil