Pascal Siakam a des attentes élevées pour la prochaine saison

La star camerounaise Pascal Siakam ne vise rien de moins que le sommet tant sur le plan individuel que collectif en vue de la nouvelle saison des Raptors de Toronto.

Lors d’une entrevue accordée à Kate Beirness de TSN, mercredi, l’athlète de 26 ans est revenu sur une dernière saison productive avec des records personnels de 22,9 points, 7,3 rebonds et 3,5 passes décisives par match. Après avoir obtenu une place au sein de la deuxième équipe d’étoiles, il vise la suite logique pour la saison 2020-2021.

« Je veux m’améliorer, après la deuxième équipe, pourquoi ne pas viser la première équipe? Je veux qu’on revienne aussi pour viser un championnat », a-t-il soutenu.

La dernière saison des Raptors s’est conclue dans la bulle à Orlando, alors que la franchise canadienne s'est incliné au deuxième tour contre les Celtics de Boston. Alors qu’il a connu certains ennuis en séries éliminatoires, Siakam soutient avoir bien rechargé les batteries lors de la saison-morte.

« Je me suis concentré un peu sur ma vie. Il y a beaucoup de choses qui se passent dans le monde et beaucoup de gens sont touchés. J’y pense, mais de mon côté, j’ai pris le temps de ralentir et de relaxer. Parfois la vie va si vite qu’on oublie parfois de se reposer. »

« Je me sens bien et je pense avoir eu une bonne saison-morte tant sur le plan physique que psychologique. »

« Je veux continuer de m’améliorer dans tous mes aspects du jeu. Je me concentre aussi sur mon maniement du ballon afin de pouvoir compléter plus de jeux. Je travaille aussi afin d’être un bon meneur pour l’équipe », a-t-il résumé.

Sans surprise, Siakam a commenté les départs de Marc Gasol et Serge Ibaka tout en rappelant leur apport dans le vestiaire de l’équipe.

« Serge était une bonne voix dans le vestiaire. Marc nous rendait tous confortables. Il était possible de lui parler de tout. Il était comme un grand frère pour plusieurs personnes », a-t-il présenté.

Les Raptors sont du côté de Tampa Bay pour le début de la saison et même s’il souhaiterait retrouver les fans à Toronto, l’hiver canadien ne manquera pas trop à Siakam.

« Je ne vais pas me plaindre d’être en Floride avec un temps plus clément », a-t-il lancé en riant.

Les Raptors disputeront leurs matchs préparatoires contre les Hornets de Charlotte et le Heat de Miami.

«Quand je regardais mes matchs en séries, je ne voyais pas de joie de vivre.»

Retour à l'accueil