LeBron James fête son anniversaire avec une victoire convaincante à San Antonio

Pour leur dernière sortie de l’année 2020, les Lakers s’imposent tranquillement (121-107) sur le parquet de San Antonio. Le jour de ses 36 ans, LeBron James (26 points, 5 rebonds, 8 passes) en profite pour se fendre d’un nouvel accomplissement statistique inédit.

Comme souvent cette saison, les Lakers entrent timidement dans leur rencontre. Pour preuve, ce 9-2 infligé en deux minutes par les Spurs, auquel ils répondent toutefois avec un 11-0, là aussi en deux minutes. Équilibré, ce match nous offre une belle opposition de styles, entre la fougue texane et la sérénité californienne (15-15).

Un nouveau « run », de 9-0 cette fois-ci, propulse ensuite Los Angeles aux commandes. Plus agressif que face aux Blazers, Anthony Davis fait des dégâts dans la raquette et, ce, des deux côtés du parquet. Dennis Schröder s’avère quant à lui une nouvelle fois précieux, de par ses percussions incessantes. En réussite à 3-points, les remplaçants de L.A. — Wesley Matthews en tête — aident leur équipe à renforcer son avantage pour conclure ce premier quart-temps (35-27).

Dans le deuxième acte, Lakers et Spurs se rendent coup pour coup. Au fil des minutes, le rythme de la partie retombe et l’écart n’évolue pas. Le jour de ses 36 ans, LeBron James en profite cependant pour réussir son 1000e match d’affilée avec au minimum 10 points marqués (!), une série qui constitue évidemment un record NBA. DeMar DeRozan se permet, lui, de claquer un poster monstrueux sur le nez de Montrezl Harrell, qui s’était déjà fait violemment contrer par Drew Eubanks sur l’action précédente (46-39).

Gregg Popovich expulsé
Et tandis que San Antonio semblait reprendre du poil de la bête, une faute non-sifflée au rebond provoque l’ire de Gregg Popovich, carrément exclu par les arbitres pour son excès de colère. Becky Hammon assurera donc l’intérim jusqu’à la fin de la rencontre. Les « Purple & Gold » en profitent pour stabiliser leur avance au-dessus de la dizaine d’unités. Avant que les Texans ne la réduisent juste avant la pause, grâce notamment aux pertes de balle adverses (63-53).

Au retour des vestiaires, le match repart sur des bases similaires, avec des Lakers qui font tranquillement la course en tête et des Spurs qui s’accrochent tant bien que mal derrière (78-65). Il faut dire que Dennis Schröder fait toujours autant souffrir ses défenseurs dès qu’il amorce ses pénétrations. Et quand vous pouvez également compter sur un Wesley Matthews parfait à 3-points, cela vous facilite logiquement la tâche (92-74).

Heureusement, pour redresser la barre, la franchise texane peut s’appuyer sur le réveil d’un Dejounte Murray au four et au moulin en fin de quart-temps. Le meneur texan aide ainsi les siens à revenir dans la partie, à douze minutes du terme de celle-ci (92-82).

Les Lakers concluent 2020 sur une bonne note
Toujours aussi bouillant derrière l’arc, Wesley Matthews poursuit son festival à l’entame de ce dernier acte. Dans le sillage de leur artilleur fou, les champions en titre reprennent leurs aises au tableau d’affichage (103-86). Un peu trop faciles, voire parfois à la limite de la suffisance, ils n’achèvent pourtant pas San Antonio, porté plus que jamais par Dejounte Murray et qui continue donc de croire en un retour au score (106-95).

Finalement, sans trembler, LeBron James et Anthony Davis s’occuperont de plier pour de bon cette histoire dans le « money-time ». Victoire méritée (121-107) des Lakers, plus solides et jamais véritablement inquiétés dans ce match. On les retrouvera désormais en 2021 puisqu’il s’agissait là de leur dernière sortie de cette année 2020 particulièrement agitée pour eux.

Auteur de 26 points, 5 rebonds et 8 passes, « King » James s’est offert un joli cadeau d’anniversaire ce soir, avec ce succès sur ses ennemis historiques des Spurs. À ses côtés, Anthony Davis compile 20 points et 9 rebonds, Dennis Schröder ajoute 21 unités et Wesley Matthews inscrit 18 points (à 6/6 à 3-points). En face, Dejounte Murray termine avec 29 points, 7 rebonds et 7 passes au compteur, tandis que DeMar DeRozan finit avec 23 points, 5 rebonds et 6 passes.

Retour à l'accueil