Le Président de FIBA Hamane Niang revient sur 2020 et se projette vers le futur

MIES (Suisse) - Alors que l'année 2020 touche à sa fin, le Président de la FIBA Hamane Niang a pris le temps de revenir sur les douze derniers mois, durement affectés par la pandémie de coronavirus, et il se projette sur le restant du cycle, qui s'étend jusqu'en 2023. Voici l'entretien qu'il a accordé à fiba.basketball.

Si nous revenons sur cette année, en particulier depuis mars lorsque la pandémie a frappé, la FIBA est parvenue à gérer efficacement la crise due à la COVID et elle a réussi à mener à bien l'organisation de nombreux événements. Comment cela a-t-il été rendu possible ?  

La FIBA a été l'une des premières fédérations à prendre des mesures drastiques au début de la pandémie. 

En février, nous avons déplacé l'un des Tournois de Qualification Olympique Féminins de Foshan (Chine) à Belgrade (Serbie), et nous avons réussi à l'organiser de manière professionnelle et appropriée pour nos joueuses en seulement neuf jours. Puis, le 12 mars, nous avons décidé de suspendre toutes les compétitions FIBA et après l'annonce du report des Jeux olympiques, nous avons pu, grâce aux efforts conjugués de tous les membres de la famille FIBA, approuver en neuf jours un nouveau calendrier pour les trois prochaines années.

La FIBA a démontré sa capacité à rapidement s'adapter à un environnement aussi difficile et extraordinaire. 

La FIBA a d'abord publié des recommandations pour la reprise des compétitions en mai, avec le "Retour au basketball – Lignes directrices de la FIBA relatives au COVID-19 pour les fédérations nationales". Une seconde édition a ensuite été édictée en août afin d'aider, de conseiller et d'encadrer au mieux la reprise des activités et des compétitions par les fédérations nationales et les ligues.

Ces lignes directrices ont été développées par la Commission médicale de la FIBA et le Groupe de consultation médical FIBA COVID-19, en consultation avec la Commission des joueurs de la FIBA. Un outil d'évaluation du risque spécifique au basketball a été produit en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Je suis fier que la FIBA ait réussi à organiser des événements tout au long de l'année, notamment la fenêtre de novembre des Éliminatoires des Coupes continentales FIBA, les fins de saisons de la Basketball Champions League et de la Basketball Champions League Americas. Le '3x3 World Tour', qui s'est achevé le week-end dernier, a proposé cinq événements.

La 5e saison de la Basketball Champions League se joue actuellement, tout comme la saison 2020/2021 de l'EuroLeague Women et le tour qualificatif pour l'EuroCup Women. Notre bureau régional d'Afrique a également pu récemment mener à bien l'organisation des Championnats d'Afrique U18 FIBA - tant masculin que féminin - en Égypte.

L'implémentation progressive et fructueuse de ces mesures de précaution étendues a permis de faire de ces événements un succès. Il y avait des dépistages rigoureux, avant et pendant les compétitions, de tous les gens présents dans ces bulles, pas seulement des athlètes. Grâce au travail préparatoire de la Commission médicale, de la Commission des compétitions et d'autres experts, et les prises de décisions cohérentes du Bureau central, du Comité exécutif et des  directoires des diverses zones, la FIBA a été en mesure d'organiser des compétitions sûres sur tous les continents. 

Tout ceci n'a été possible que grâce au formidable travail d'équipe de nos bureaux régionaux et de notre siège principal, et je tiens à remercier toutes les personnes qui ont participé à cette réussite.

Le Président de FIBA Hamane Niang revient sur 2020 et se projette vers le futur

La FIBA a-t-elle pu continuer à soutenir ses fédérations nationales durant cette année extrêmement compliquée ? 

Durant cette année, la FIBA et ses bureaux régionaux ont publié des webinaires à l'intention des fédérations nationales, des joueurs, des coachs, des arbitres et officiels, des photographes et des autres acteurs de notre sport pour soutenir leur développement et leur proposer des activités de perfectionnement. Cet été, nous avons produit plus de 250 webinaires en deux mois, avec la participation de plus de 150 fédérations nationales et de plus de 80'000 personnes. Ces webinaires ont continué à être organisés dans toutes les régions FIBA tout au long de l'année. 

La FIBA a édité deux éditions de ses lignes directrices pour le retour au basketball.

Le Tribunal arbitral du basketball (BAT), qui aide à la résolution des contentieux entre joueurs, agents, coachs et clubs par le biais d'un arbitrage, a également publié un ensemble de lignes directrices ('BAT COVID-19 Guidelines'). Elles ont été édictées pour assister les potentiels requérants au BAT pour les aider à trouver des solutions à l'amiable au sein de la communauté du basketball. 

La FIBA a lancé quatre programmes pilotes dans le cadre de sa 'Stratégie FIBA PLUS' en Europe, aux Amériques, en Océanie et en Afrique. Les fédérations nationales de quatre pays - Kosovo, Trinidad et Tobago, Guam et Cap-Vert - ont été sélectionnées pour prendre part à ce programme. Le programme FIBA PLUS a pour but d'assister les fédérations nationales dans le développement du basketball dans leur pays en les aidant à mettre sur pied des stratégies sur le long terme. Il s'inscrit parmi les initiatives de la FIBA, conformément à sa stratégie pour le cycle 2019-2023, dont l'un des tenants est le "Renforcement des fédérations nationales" en leur permettant d'atteindre leur plein potentiel.

La crise a poussé la FIBA à innover et à développer de nouveaux projets, comme les 'FIBA Skills Challenges' et le Esport… 

Tout défi offre de nouvelles opportunités et la FIBA a été capable de s'adapter en menant à bien deux projets différents cette année.

À cause de la pandémie, les Coupes du Monde U17 FIBA n'ont pas pu avoir lieu. Ceci nous a toutefois donné l'occasion de développer les 'FIBA U17 Skills Challenge' pour garçons et filles. 32 équipes y ont participé au mois d'août en Afrique, aux Amériques, en Asie et en Europe. Une formidable performance des Mongoliens en finale leur a offert le titre, tandis que ce sont les Chinoises qui se sont imposées du côté des filles. Ce format de compétition a permis à de plus petites fédérations d'être impliquées sur la scène internationale, tout en permettant aux équipes d'à nouveau s'entraîner et concourir ensemble. L'accueil des participants a été excellent et nous planifions d'autres éditions.  

Nous avons également investi dans l'Esport, en organisant deux éditions du 'FIBA Esports Open'. Cela a connu un énorme succès et son potentiel est remarquable : plus de 35 équipes nationales ont pris part à la seconde édition du FIBA Esports Open, qui s'est déroulée sur trois week-ends en novembre et décembre, via six conférences régionales. C'est plus du double que lors de la première édition !

Le Congrès de la FIBA à Beijing l'an dernier a défini huit piliers stratégiques. Quels progrès ont été réalisés et quelles sont les priorités actuelles ?  

L'accent pour le cycle 2019-2023 sera mis sur trois priorités stratégiques.

La première est la poursuite du travail entamé durant la période 2014–2019. La FIBA veut renforcer les fédérations nationales en les aidant à atteindre leur plein potentiel à long terme.

Nous devons les soutenir et mettre à leur disposition nos ressources à tous les niveaux, des petits aux plus grands, et faire preuve de transparence pour leur permettre de se développer et de se renforcer. Pour que le basketball devienne le sport le plus populaire au monde, il faut insister sur la diversité des genres à tous les niveaux de notre discipline, sur le terrain et en dehors. C'est la raison pour laquelle la seconde priorité est si importante.  

La FIBA s'engage à impliquer davantage les femmes dans le basketball : en augmentant le nombre de joueuses, de coachs, d'arbitres et d'officielles, tout en faisant croître le nombre de fans suivant le basketball féminin et en s'assurant que de plus en plus de femmes s'impliquent dans la gouvernance au sein de la famille FIBA. 

L'année 2019 a été cruciale pour le basket féminin avec l'optimisation du système de compétition des équipes nationales, l'introduction des 'FIBA 3x3 Women's Series' et l'élection de Carol Callan, première présidente des Amériques. En 2020, nous avons approuvé de nouvelles règles pour l'obtention des licences d'arbitres FIBA féminines et l'obligation d'avoir des coachs féminines dans les événements jeunesse féminins. Une autre fantastique nouvelle est le lancement du programme 'Adelante', qui vise à préparer la future génération de femmes leaders. Ce sont de formidables succès, mais il reste toutefois énormément de travail à fournir à tous les niveaux. 

La FIBA veut agrandir la famille FIBA en augmentant sa visibilité et sa popularité, ce qui implique l'accroissement du nombre de licenciés et de participants au 3x3.  

Nous souhaitons attirer autant de monde que possible vers le basketball. Le 3x3 connaît un franc succès, comme le prouve son intégration aux JO de Tokyo. Le 3x3 est l'un des éléments clés de notre organisation et il s'est énormément développé au cours des cinq dernières années.

La FIBA veut aussi intensifier son engagement après des autres parties prenantes, pas seulement les joueurs, et implémenter divers programmes au sein de la communauté du basketball mondial. Un exemple est justement le 'FIBA Esports Open' que j'ai mentionné auparavant. 

Nous espérons que la vie et le sport reprendront leur cours normal l'année prochaine. Quel sera l'objectif principal de la FIBA en 2021 ?

Le Président de FIBA Hamane Niang revient sur 2020 et se projette vers le futur

Nous nous réjouissons de débuter 2021 et de disputer les très attendus quatre Tournois de Qualification Olympique FIBA qui auront lieu au Canada, en Croatie, en Lituanie et en Serbie, ainsi que les Tournois de Qualification Olympique 3x3 FIBA. Et bien sûr, il y aura les Jeux olympiques à Tokyo, où le 3x3 fera ses débuts historiques. 

Pour le basketball, ce sera la première fois que 12 médailles olympiques seront décernées. 

Le lancement de la Basketball Africa Leauge (BAL) est un autre point fort de l'année à venir. Bâtie sur les compétitions de clubs actuelles en Afrique, la BAL marque la première collaboration de la NBA en dehors d'Amérique du Nord. Nous sommes ravis de travailler conjointement avec la NBA et je suis convaincu que nous allons voir de l'excellent basketball. 

Le chemin qui mène à la Coupe du Monde FIBA 2023 se poursuivra en 2021, avec les débuts des Éliminatoires de la Coupe du Monde FIBA 2023 en novembre. 80 équipes nationales seront aux prises pour décrocher une place dans l'événement majeur de la FIBA, qui sera organisé pour la toute première fois dans trois pays – Philippines, Japon et Indonésie. 

Nous allons également continuer l'important travail effectué tout au long de cette année concernant les priorités stratégiques et les nouveaux projets de la FIBA.

Retour à l'accueil