Le duo Kyrie Irving (37 points) - Kevin Durant (29 points) trop fort pour Boston

Comme le veut la tradition, la ligue a offert à ses fans cinq superbes affiches le soir de Noël. Mais avec finalement des matches à sens unique, à l’image de la large victoire des Nets de Kyrie Irving (37 points) contre les Celtics (123-95) ou celle des Lakers contre les Mavericks (138-115).

LA PERFORMANCE : KYRIE IRVING ET LES NETS SONT DÉJÀ TERRIFIANTS
Les Nets n’ont joué que deux matches et même, en essayant de rester mesurés, difficile de ne pas s’extasier sur le niveau de jeu et l’état d’esprit affichés par les New-yorkais si tôt dans la saison. Ils font déjà figure de sérieux candidats aux finales ! Et leur victoire contre les Celtics (123-95) hier soir va aussi dans ce sens. Le résultat et la manière. Kyrie Irving, 37 points, et ses coéquipiers ont fait exploser Boston dans le quatrième quart temps pour décrocher un deuxième large succès de suite.

Le meneur All-Star prouve qu’il est en grande forme sur ce début de saison. Personne ne pouvait l’arrêter sur le terrain hier. 37 points donc, à 13 sur 21 aux tirs avec 7 paniers primés. Mais aussi 6 rebonds et 8 passes décisives. Surtout qu’à ses côtés, Kevin Durant fait lui aussi forte impression. C’est comme s’il n’avait jamais été blessé… alors qu’il monte sans doute seulement en puissance après dix-huit mois d’absence. Après ses 22 points en ouverture, KD est monté à 29 (en 33 minutes) contre Boston.

Brooklyn est maintenant à 2-0 avec deux victoires par plus de 25 points d’écart. "Ça ne veut rien dire", calme Steve Nash. Les Nets ont les crocs. Le talent. La profondeur. Ils vont vite faire peur au reste de la ligue.

LE JOUEUR : LEBRON JAMES REJOINT DWYANE WADE DANS L’HISTOIRE DES "CHRISTMAS GAMES"
LeBron James avait besoin de 35 points pour dépasser Kobe Bryant et devenir ainsi le meilleur marqueur de l’Histoire de la NBA lors des matches de Noël. Il n’en a inscrit « que » 22 mais il a ainsi doublé une autre légende, Oscar Robertson, pour prendre la deuxième place. En revanche, avec la victoire des Lakers contre les Mavericks (138-115), il a décroché le dixième succès de sa carrière le 25 décembre. Seul Dwyane Wade a fait aussi bien.

Le King n’a même pas forcé son talent devant le jeune Luka Doncic (27 points, 7 passes). Il a compilé 22 points mais aussi 7 rebonds et 10 passes décisives en douceur. Parce que les Angelenos ont pu s’appuyé sur Anthony Davis (28-8-5) mais aussi les deux recrues Montrezl Harrell (22 points) et Dennis Schröder (18). "On a quatre et même peut-être cinq joueurs qui peuvent marquer 20 points chaque soir. Donc du moment que l’on défend et que l’on reste efficaces, ça sera beau à voir", confiait le natif d’Akron.

Avec 61% de réussite en première mi-temps, Los Angeles creusait déjà l’écart (69-57) avant de prendre le large au retour des vestiaires. Le champion au titre est déjà au rendez-vous.

LE MATCH : LE HEAT PREND LE DESSUS SUR LES PELICANS MALGRÉ WILLIAMSON
La NBA a offert de très belles affiches à ses passionnés pour le soir de Noël. Mais elles ont toutes tourné au massacre ! Sauf la rencontre entre les Pelicans et le Heat, la première de la soirée mais aussi finalement l’une des plus disputées. Et encore, Miami a gagné de 13 points (111-98). Les Floridiens ont pourtant été dominés par leurs adversaires pendant les premières minutes. Puis Duncan Robinson a pris feu derrière l’arc. 23 points et 7 paniers primés pour le jeune sniper hier soir.

Dans son sillage, le Heat menait de 13 points à la pause (56-43). Les Pelicans ont même pris un nouvel éclat au début du troisième quart temps avant de revenir au score sous l’impulsion d’un très bon Zion Williamson. Le premier choix de la draft 2019 a compilé 32 points et 14 rebonds. Avec 28 points pour Brandon Ingram. Mais ils étaient bien les deux seuls joueurs de New Orleans en réussite. Insuffisant pour battre les derniers finalistes menés par un Goran Dragic inspiré (18 pts, 9 pds). Miami se rattrape ainsi après sa première défaite contre le Magic mercredi soir.

LES FRANÇAIS : NICOLAS BATUM EXCELLENT AVEC LES CLIPPERS
Déjà vainqueurs des Lakers mardi soir, les Clippers ont enchaîné un deuxième succès de suite en prenant leur revanche contre les Nuggets. Titulaire, Nicolas Batum a fortement contribué à cette victoire en cumulant 13 points, 10 rebonds et 4 passes à 5 sur 8 aux tirs. Même s’ils ont été rejoints sur la fin, les Angelenos ont fait une très belle partie avec 23 points de Paul George. Seul ombre au tableau, la blessure de Kawhi Leonard, durement touché au visage par un coup de coude (involontaire) de son coéquipier Serge Ibaka.

Retour à l'accueil