Kyrie Irving et Kevin Durant donnent une correction aux Warriors

Avec Kyrie Irving (26 points, 4 rebonds et 4 passes décisives) et Kevin Durant (22 points, 5 rebonds et 3 passes) en patrons, les hommes de Steve Nash ont envoyé un message au reste de la NBA en s’imposant 125-99 face aux Warriors.

Dix-huit mois qu’il n’avait pas brillé sur un parquet de NBA, et pour son grand retour, Kevin Durant a rendez-vous avec ses anciens coéquipiers. Double champion NBA avec les Warriors, Kevin Durant commence le match avec l’envie de montrer qu’il a manqué à tous les amoureux de la balle orange.

Pull up à 3 points, tir fluide à 2-points, dunk rageur, KD est injouable et il lance parfaitement son équipe. Vexé, Stephen Curry tente aussi de montrer qu’il est aussi capable de scorer comme bon lui semble, mais la star des Warriors est bien trop esseulée. Et malheureusement pour lui, Kyrie Irving aussi est dans un grand jour. « Uncle Drew » prend le jeu à son compte et permet à son équipe d’infliger un 24-10 à Golden State. Ses actions sont incroyables et le banc des Nets se lève devant les acrobaties du maestro de Brooklyn.

Une démonstration de basket
La claquette dunk rageuse de Kelly Oubre Jr ne change rien au score, Golden State est dépassé. Ils ne peuvent pas contrôler les pénétrations adverses et les snipers de Brooklyn en profitent pour scorer à 3-points. Après 12 minutes, l’écart est déjà conséquent : + 15 (40-25) !

Sur le banc pour commencer le 2e acte, Durant et Irving apprécient la qualité du jeu des remplaçants. A commencer par Caris LeVert qui montre toute sa faculté et sa facilité à scorer. Golden State galère à l’image d’Andrew Wiggins qui rate tout ce qu’il entreprend. Un véritable calvaire pour l’ancien joueur des Wolves. Soucieux, Kerr cherche des solutions. Il ouvre son banc, donne des consignes, mais rien ne change. L’absence de Draymond Green se fait ressentir et sans son leader défensif, c’est impossible de lutter avec les Nets.

Curry distille quelques passes sur pick and roll à son jeune coéquipier James Wiseman qui montre qu’il est prêt pour la NBA. Mais en face, Irving continue son festival. Personne ne peut l’arrêter et son dernier tir du logo résume sa première mi-temps. Quand il joue avec une telle envie, il reste tout simplement l’un des tous meilleurs joueurs de la ligue. A la pause, Brooklyn a déjà le match en poche (63-45).

James Wiseman se montre

Revenir au score semble impossible pour les Warriors. Mais montrer un autre visage doit être primordial. Malheureusement, les Nets n’ont pas envie de laisser la moindre miette à leurs adversaires. Wiggins et Oubre n’arrivent toujours pas à se lâcher en attaque. Adeptes du jeu sans ballon par le passé, les Warriors peinent à trouver des tirs ouverts. Brooklyn contrôle le rebond défensif et s’amuse sur le jeu de transition. Irving, Dinwiddie et Durant se régalent. Le trio fait le spectacle et le collectif mis en place par Steve Nash donne le tournis aux Californiens qui se retrouvent largués à plus de 30 points (80-49).

Malgré l’écart, le coach rookie donne des minutes à ses deux joyaux afin qu’ils continuent à retrouver des sensations. En face, et malgré du déchet dans la finition, Curry s’efforce à trouver des coéquipiers ouverts dans du jeu à deux. Golden State enchaîne quelques actions positives mais les jeux sont faits depuis trop longtemps. KD et Kyrie rejoignent le banc afin de se reposer pour le prochain match après trois quarts-temps maîtrisés (99-71).

Les douze dernières minutes permettent à chaque coach de donner des minutes à tout le monde. L’occasion, pour Nash de montrer qu’il a un effectif incroyable. C’est aussi l’occasion pour Timothé Luwawu-Cabarot de briller et de prouver à son coach qui mérite de rentrer dans la rotation. Brooklyn déroule et signe un premier succès large et franc (125-99).

Pour les Warriors, ce match est à oublier et Steve Kerr n’aura pas grand chose de positif à tirer de cette rencontre. A part peut-être le bon dernier quart-temps de James Wiseman qui a démontré qu’il pouvait et qu’il doit devenir une force offensive de ces Warriors new look.

Retour à l'accueil