Kyrie Irving achève les Hawks d'Atlanta dans le quatrième quart-temps

Portés par un Kyrie Irving en feu en dernier quart-temps et un Kevin Durant hyper complet (33 points, 11 rebonds, 8 passes), les Nets s’imposent non sans mal face à Atlanta (145-141), leur infligeant leur première défaite de la saison.

Les Nets sont à domicile, mais ce sont bien les  Hawks qui sont les premiers en action. John Collins a du mordant, et son association avec Clint Capela met à mal la défense locale. Avec Timothé Luwawu-Cabarrot dans le cinq majeur, Brooklyn est encore froid, à l’image d’un Kevin Durant qui rate plusieurs tirs ouverts de suite, ce qui profite aux visiteurs (15-11). Le collectif de Lloyd Pierce est parfaitement huilé, et chaque joueur se trouve parfaitement.

Danilo Gallinari entre en jeu, et met John Collins sur orbite (7 points déjà !) sur sa première action. Trae Young est en jambes, et guide parfaitement son équipe face à des Nets qui n’arrivent pas encore à trouver la clé pour limiter son impact. Joe Harris plante deux banderilles de loin, mais Collins poursuit son chantier dans la peinture malgré les bras tentaculaires de Jarrett Allen. Après douze minutes, les visiteurs sont toujours devant dans un match d’attaque (41-38).
 
Bogdan Bogdanovic ouvre le feu longue distance (11 points en première période), mais Taurean Prince (déjà 8 points) et Caris LeVert lui répondent du tac au tac. La défense des Hawks lâche un peu (trop) de lest, et coach Pierce cherche des solutions. Young retrouve le parquet mais son équipe est rattrapée, puis dépassée au tableau d’affichage (56-54). Collins reprend sa place dans la raquette, et le retour des titulaires stabilise la défense.

Kyrie Irving passe complètement à travers de son match jusqu’à présent (1/10 aux tirs) et les hommes de Steve Nash ne trouvent pas la clé pour ralentir le duo infernal Young-Collins (16 points chacun en première période). La rencontre se déroule sur un rythme très élevé, ce qui fait les affaires d’Atlanta. À la pause, la bande de Trae Young mène d’une courte tête (68-67).

Gallinari sort sur blessure
Les Hawks reprennent de plus belle, et le duo Young-Collins fait encore un travail énorme. Joe Harris est en feu côté Nets, tandis qu’en face, Cam Reddish est très intéressant en défense, et efficace en attaque. Le « sophomore » ne prend que des bonnes décisions, sans rien forcer. Steve Nash est visiblement frustré sur son banc, et DeAndre Jordan est bousculé par un Capela qui retrouve ses jambes (84-79). La défense des visiteurs fait un super travail, empêchant les mouvements et la relation entre Irving et Durant. Bogdanovic multiplie les conseils à chaque arrêt de jeu, et malgré la sortie prématurée de Gallinari (cheville), les vétérans de l’équipe sont très précieux.

Côté Brooklyn, Landry Shamet ne rate rien, et essaye de tirer son équipe vers le haut, bien épaulé par l’ancien Hawk, Taurean Prince. Bruno Fernando chicote Allen dans la peinture, et malgré quelques hésitations en attaque de la seconde unité des Hawks, l’équipe tient toujours le coup. Bogdanovic allume à tout-va, et sa formation garde la main sur le tableau d’affichage après trois quart-temps (104-101).

Et Kyrie Irving se réveille…
Les locaux ont 12 minutes pour prendre ce match, mais John Collins s’arrache sur chaque ballon. Le jeune dunkeur des Hawks montre les muscles sur Kevin Durant, et avec le retour de Young sur le parquet, Atlanta accélère de nouveau le jeu. Moment choisi par Irving pour sortir enfin de sa torpeur, et avec deux tirs ouverts, le meneur All-Star redonne l’avantage à son équipe, qui galère tout de même (120-118).

Les fautes sur Young s’enchainent, et le meneur passe de longues séries sur la ligne des lancers-francs. Le rythme ralentit, Irving prend les choses en main dans le money time. Coach Pierce reprend De’Andre Hunter de volée sur deux oublis défensifs, et Reddish est efficace en pénétration. Irving est inarrêtable, et tous les ballons passent par ses mains dans ses dernières minutes. À deux minutes du terme, les locaux ont seulement une possession d’avance (137-134). Bogdanovic retrouve le terrain pour calmer Irving.

Mais à 30 secondes du terme, le meneur des Nets (16 points dans le dernier quart-temps) plante de nouveau mi-distance, et les Hawks ratent deux tirs primés de suite pour revenir à égalité. Kevin Durant finit le travail sur un dunk et des lancers-francs, et malgré un ultime panier de Trae Young, les Nets infligent la première défaite de la saison à des Hawks très intéressants (145-141).

Retour à l'accueil