Julius Randle mène les Knicks avec un triple-double face à Cleveland

Encore invaincus avant la rencontre, les Cavaliers ont perdu pour la première fois de la saison. Ils sont tombés contre les… Knicks (86-95), avec un excellent Julius Randle pour porter New York. L’intérieur a posté un triple-double : 28 points, 12 rebonds et 11 passes. C’est la deuxième victoire de suite pour les joueurs de Tom Thibodeau.

L’entame de match est brouillon avec deux équipes qui peinent chacune à développer leur jeu. Côté Cavaliers, Andre Drummond est tout de même omniprésent tandis que, côté Knicks, Julius Randle brille le plus. Et c’est justement le Knick, en pleine forme, qui va aider les siens à créer un écart significatif, d’une dizaine de points. Une avance que New York va conserver jusqu’à la fin de ce quart-temps (29-15).

Ancien de la maison new-yorkaise, Damyean Dotson propose de bonnes minutes avec Larry Nance Jr. puis Collin Sexton, d’entrée de deuxième acte (35-27). Bien aidés par les nombreuses pertes de balle adverses, les Cavs grignotent encore davantage leur retard, au point d’égaliser (40-40).

Mais toujours guidés par Julius Randle, les hommes de Tom Thibodeau finissent mieux cette mi-temps (53-46).

Julius Randle presque en quadruple-double… négatif
Au retour des vestiaires, Darius Garland sonne la révolte à coups de 3-points. Problème : tantôt au scoring, tantôt à la passe, Julius Randle continue d’être présent pour maintenir les siens aux commandes (62-58).

Dans cette soporifique bouillie de basket, pleine de déchet et maladresse, Mitchell Robinson s’efforcer de réveiller les quelques 2 000 spectateurs de la salle avec des dunks. Et après trois quarts-temps d’une extrême pauvreté, ce sont en tout cas les Knicks qui parviennent à conserver l’avantage (71-64).

Plus le chrono défile, plus la rencontre perd en qualité de jeu. C’est dire le spectacle auquel on assiste dans ce dernier acte. Les Cavs ont beau revenir à deux possessions, ils semblent littéralement incapables de réussir le coup d’accélérateur nécessaire pour passer devant (82-73). Au bout de l’ennui, Julius Randle s’occupe finalement de plier cette bien triste partie (95-85). À l’arrivée, l’intérieur de New York termine avec 28 points, 12 rebonds, 11 passes et 9 ballons perdus tandis qu’Andre Drummond compile, lui, 18 points, 17 rebonds et 6 contres.

Retour à l'accueil