EuroLeague : Le Real Madrid s'impose sur le parquet de l'Anadolu Efes Istanbul

Dans le choc de mardi soir qui opposait le Real à l'Efes Istanbul, les Madrilènes ont fait la différence (73-65) grâce notamment à un Fabien Causeur incisif (15 points) et décisif.

L'espace d'un instant, on se serait cru revenu en 2018. À Belgrade, Fabien Causeur avait illuminé le Final Four remporté par son Real Madrid, incisif en attaque, décisif en défense et désigné meilleur joueur d'une palpitante finale face au Fenerbahçe.

Mardi soir, ce n'était qu'un match de saison régulière sur le parquet d'Efes Istanbul. Et pourtant, le Brestois a tenu un rôle tout aussi décisif dans la difficile victoire des siens (73-65), qui étaient en appel d'un clasico perdu à domicile en Championnat contre Barcelone (82-87). Utilisé comme stoppeur, notamment dans le money-time, face au magicien local, Shane Larkin, qui sortait d'un match à 37 d'évaluation, il a largement contribué à tenir le meneur américain à 7 points et 0 sur 6 à 3 points.

Neuf points dans le money-time
Dans une partie à haute intensité défensive, longtemps verrouillée, Causeur a également joué les détonateurs en attaque, inscrivant neuf de ses 15 points dans le dernier quart-temps, aux moments où son équipe en avait le plus besoin. D'abord à 3 points quand le Real commençait à se laisser distancer (55-59, 35e), puis tout en agressivité, en allant chercher deux lay-up et un rebond offensif cruciaux pour remettre les Merengue aux commandes (63-59, 37e, puis 65-63, 39e).

Jayce Carroll jouait les assassins dans la foulée en frappant par deux fois à 3 points (ses six seuls points du match), avant que l'ancien Choletais, meilleur marqueur de son équipe mardi (15 points, 5 sur 8, 2 sur 2 à 3 points), boucle l'affaire derrière la ligne des lancers francs.

Côté Efes Istanbul, Adrien Moerman a été moins en vue que ce week-end (25 points, 15 rebonds), assurant tout de même 8 points et 6 rebonds, et Rodrigue Beaubois a assuré un joli 3 sur 4 longue distance (9 points). Seul Vassilije Micic a dépassé la barre des 15 points (16), mais en connaissant la même maladresse que son compère Shane Larkin de loin (0 sur 6).

Avec ce succès, le onzième lors de ses douze derniers matches d'Euroligue (le seul revers a eu lieu sur le parquet du leader moscovite, d'un petit point, 73-74), le Real (12 victoires, 5 défaites) consolide sa place de dauphin du CSKA (13-3).

L'autre club moscovite, le Khimki, lanterne rouge, a de son côté perdu mardi une huitième rencontre d'affilée, sa quinzième défaite en 17 matches, face à Olympiakos (88-105). Alexey Shved (22 points), comme souvent, était trop isolé, tandis que Kostas Sloukas (25 points, 5 passes) et Sasha Vezenkov (19 points, 6 rebonds), ont mené la charge côté grec. Livio Jean-Charles n'a pas pris part à la rencontre.

Retour à l'accueil