Brooklyn piégé à Charlotte, Milwaukee chute lourdement à New York, Boston s'incline contre Indiana

Mauvaise soirée pour les favoris à l'Est, tous vaincus dans la nuit de dimanche à lundi. Charlotte a dominé Brooklyn, Milwaukee a été corrigé par New York, Boston s'est incliné sur le fil contre Indiana. Philadelphie a aussi perdu contre Cleveland. Stephen Curry (36 pts) a mené Golden State à sa première victoire.

La hiérarchie n'en sera pas pas bouleversée sur la durée. Mais, dans la lignée de l'incroyable surprise créée par Dallas pour ouvrir les débats dimanche soir face aux LA Clippers (les Mavs vainqueurs 124-73 après une première mi-temps record 77-27), les favoris attendus de la Conférence Est ont tous chuté dans les heures qui ont suivi.

Brooklyn a subi sa première défaite sur le parquet de Charlotte (104-106), Milwaukee s'est fait corriger au Madison Square Garden par des Knicks vainqueurs pour la première fois cette saison (130-110) et Boston a laissé échapper la victoire dans les dernières secondes à Indianapolis (107-108).

GORDON HAYWARD PLUS FORT QUE KEVIN DURANT ET KYRIE IRVING
Après avoir survolé leurs deux premiers matches (+26 et +28 contre Golden State et Boston), les Nets ont calé en Caroline du Nord. Bien plus que le score final (104-106) ne l'indique. Dominés au rebond (46-52) et dans le jeu intérieur (64 points à 26 pour Charlotte), maladroits (42% au tir) et abusant du tir à 3 points (47 tentatives sur 86 tirs au total, dont un 0/8 pour Landry Shamet), les hommes de Steve Nash pointaient à 16 longueurs à 8 minutes du buzzer (81-97).

La charge était menée par un trio composé de Kevin Durant (29 points, 9/15, 5/7 à 3 points) et Kyrie Irving (25 points, 10/17, 6 passes), ainsi que du Français Timothé Luwawu-Cabarrot (11 points en 12 minutes, tous dans le dernier quart). Brooklyn a recollé à deux unités (99-101, puis 102-104), sans réussir à prendre les commandes, repoussé par Devont'e Graham à 3 points puis définitivement par Terry Rozier (19 points) sur deux lancers francs.

Mais le grand homme de la soirée était Gordon Hayward, arraché par Charlotte à Boston pour 120 millions de dollars sur quatre ans, auteur de 28 points (12/20), 6 rebonds et 7 passes décisives. « Nous devons traiter chaque équipe comme Brooklyn, avec ce sens de l'urgence, disait l'ancien Celtic. On ne se connaît pas encore très bien, on cherche notre alchimie. Quand on y arrivera, j'arriverai encore mieux à faire jouer les autres. » « C'est une bonne chose d'avoir cette cible dans le dos, répondait Kevin Durant. Cela nous poussera à exprimer le meilleur de nous-mêmes chaque soir. »

LES KNICKS OUVRENT LEUR COMPTEUR 
Les New York Knicks ont signé leur première victoire de la saison, à domicile et avec la manière, face au leader des deux dernières saisons régulières en NBA, des Milwaukee Bucks sans défense, qui ont encaissé au moins 30 points dans chacune des quatre périodes de la rencontre (130-110). Le lieutenant censé rassurer Giannis Antetokounmpo (27 points, 13 rebonds et 5 passes) dans sa quête d'un titre dans le Wisconsin, Jrue Holiday, a été limité à 8 points (4 sur 10 au tir) et 5 passes, et les Bucks ont vécu un cauchemar à longue distance (7/38 à 3 points). Le rookie nigérian Jordan Nwora a été bon en inscrivant 9 points en 7 minutes. Khris Middleton a été répondu avec 22 points, 4 rebonds et 5 passes décisives. Bobby Portis a ajouté 17 points, 7 rebonds et 2 passes en 26 minutes. 

Julius Randle (29 points, 14 rebonds et 7 passes) et Elfrid Payton (27 points) ont montré la voie pour des Knicks qui ont shooté comme à l'entraînement (54% au tir, 59%, 16/27 à 3 points !). Même Frank Ntilikina, très peu utilisé par Tom Thibodeau depuis le début de saison, a participé à la fête avec un joli 4 sur 4 à 3 points (12 points en 19 minutes). Mais son temps de jeu est principalement venu quand la rencontre était déjà pliée.

LE MATCH : DOMANTAS SABONIS ET LES PACERS ARRACHENT LA VICTOIRE CONTRE LES CELTICS
Rarement cités parmi les prétendants aux finales à l’Est - sans doute à juste titre - les Pacers vivent dans l’anonymat. Et pourtant, leur équipe est très talentueuse. Elle prend même une nouvelle dimension sous les ordres du coach Nate Bjorkgren, nommé pendant l’intersaison. Cette nuit, Indiana a battu Boston (108-107), pour le coup une formation considérée comme un cador de la Conférence, sur un panier décisif de Domantas Sabonis à 8 secondes du buzzer.

Mais le Lituanien, encore auteur d’une très belle performance (19 pts, 10 rbds, 5 pds), préférait rendre hommage à son entraîneur. "Le coach est un génie. Il a toujours un système différent pour chaque situation. Il fait confiance à chacun d’entre nous et il nous aide beaucoup." Sur l’une des dernières possessions du match, Bjorkgren a demandé à Sabonis de feinter un main-à-main avec Holiday pour finalement foncer vers le cercle. Il a conclu près du panier en puissance, avec la faute, pour donner l’avantage aux siens.

Même s’il a manqué le lancer, les Pacers ont bien défendu dans la foulée pour s’assurer la victoire contre les Celtics. Malcolm Brogdon (Indiana) et Jayson Tatum (Boston) ont fini meilleurs marqueurs du match avec 25 points.

LA PERFORMANCE : STEPHEN CURRY SOULAGE LES WARRIORS
Les Warriors ont cravaché mais ils ont finalement remporté leur premier match de la saison. Il a fallu un duel contre les Bulls, l’une des plus mauvaises équipes de la ligue, mais aussi un panier assassin de Damion Lee à 1,7 seconde du buzzer et 36 points de Stephen Curry pour enfin gagner (129-128). In extremis.

Zach LaVine (33 pts) pensait avoir donné la victoire à Chicago en inscrivant un panier de près à 6 secondes du terme. Mais les Warriors ont réussi à renverser la vapeur sur l’ultime action de la partie. Alors que tous les défenseurs des Bulls ou presque se concentraient sur Curry, Lee a hérité du ballon derrière l’arc et il décoché la flèche victorieuse. C’est donc le premier succès en trois matches pour Golden State.

LES FRANÇAIS D'ORIGINE AFRICAINE: TRÈS BON DÉPART POUR EVAN FOURNIER ET LE MAGIC
Trois matches et trois victoires pour Orlando où Markelle Fultz, auteur de 26 points cette nuit, flambe. Mais son coéquipier Evan Fournier affiche lui aussi un très bon niveau de jeu sur ce début de saison. Le Français a marqué 19 points lors du nouveau succès contre Washington (120-113).

Belle entrée de Frank Ntilikina (enfin !) avec New York, surprenant vainqueur de Milwaukee (130-110). Le "Fresh Prince" a inscrit 12 points en sortie de banc, tous marqués derrière la ligne à trois-points : 4 sur 4. Même réussite pour Timothé Luwawu-Cabarrot (mais avec un trois-points de moins), auteur de 11 points contre les Hornets malgré la défaite de son équipe.

TOUS LES SCORES
Hornets - Nets : 106-104
Wizards - Magic : 113-120
Pelicans - Spurs : 98-95
Cavaliers - Sixers : 118-94
Knicks - Bucks : 130-110
Pacers - Celtics : 108-107
Bulls - Warriors : 128-129
Kings - Suns : 100-116
Lakers - Timberwolves : 127-91

Plus d'infos à venir.

Retour à l'accueil