Haytham Khalifa est convaincu que l'Égypte est prête à se relever

LE CAIRE (Égypte) - Après avoir manqué sa qualification pour la Coupe du Monde FIBA 2019, l'Égypte entend bien l'obtenir pour l'édition 2023. Pour y parvenir, elle devra d'abord se qualifier pour le FIBA AfroBasket 2021 à Kigali (Rwanda), qui aura lieu du 24 août au 5 septembre. 

Anciennement dominateurs du basket africain avec cinq titres continentaux entre 1962 et 1983, les Pharaons ont depuis dû se contenter de la médaille de bronze à cinq reprises entre 1985 et 2003.

La gloire du passé semble de plus en plus loin, mais aux dires de son capitaine actuel Haytham Khalifa, l'équipe nationale d'Égypte est en bonne voie pour la retrouver prochainement. 

Khalifa célébrant avec ses coéquipiers la victoire sur la Tunisie en 2018

Khalifa célébrant avec ses coéquipiers la victoire sur la Tunisie en 2018

Dans un entretien accordé à FIBA.basketball, Khalifa déclare : "L'objectif de l'équipe est de se qualifier pour la Coupe du Monde FIBA 2023. Nous allons franchir les étapes les unes après les autres."

"J'étais tellement déçu suite à notre échec l'an dernier pour la Coupe du Monde FIBA, surtout qu'il ne nous avait manqué qu'un seul succès pour y prendre part. Ce sentiment m'a rendu plus fort et c'est ce qui me motive jour après jour à travailler encore plus dur et à ne jamais abandonner."

Dans le cadre des Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021, l'Égypte partage le Groupe E avec le Maroc, l'Ouganda et le Cap-Vert.

Contre le Maroc, ce sera un choc purement nord-africain entre deux nations animées d'une grande rivalité, avec une dernière confrontation lors des Éliminatoires de la Coupe du Monde FIBA. 

L'Égypte a gagné ses deux derniers matchs contre le Maroc, mais tous deux ont été extrêmement disputés : 67-63 en 2017 et 59-53 en 2018. Khalifa et ses coéquipiers savent qu'ils devront faire preuve d'une grande prudence contre cet adversaire. 

Les matchs entre l'Égypte et le Maroc sont toujours très physiques

Les matchs entre l'Égypte et le Maroc sont toujours très physiques

"Ce sera un groupe agréable à suivre et le niveau sera de qualité. Le Maroc dispose d'une solide organisation, en plus d'avoir de bons joueurs et coachs. Nous nous connaissons si bien. Il sera dur de les battre," avertit-il.

L'Égypte, qui se trouve dans la même Zone 5 de FIBA Afrique que l'Ouganda et qui donc l'affronte régulièrement, sera face à lui en territoire connu : "L'Ouganda a une bonne équipe, avec d'excellents joueurs," dit Khalifa.  

"La seule équipe qui est prête actuellement est le Cap-Vert, car elle vient de disputer deux matchs il y a quelques jours. Ainsi, toutes les rencontres seront difficiles. Notre sélection est différente d'avant. Nous avons des nouveaux éléments et un nouveau coach, avec une nouvelle stratégie, et il y a davantage de jeunes. Nous espérons trouver rapidement notre équilibre afin d'être prêts."

Marei est de retour à la tête de la sélection égyptienne

Marei est de retour à la tête de la sélection égyptienne

Ahmed Marei (60 ans), qui a contribué à la qualification du club égyptien d'Al Ittihad Alexandria pour la Coupe arabe des clubs champions tout en remportant quatre titres au cours de la même saison, est le coach le plus en vue en Égypte actuellement. 

Sa science du jeu et sa parfaite compréhension de ses joueurs et de ses adversaires le différencient de ses pairs. Lorsqu'il ouvrira un nouveau chapitre avec son équipe à la fin du mois dans le cadre des Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021, à Alexandrie entre le 27 et le 29 novembre, ce sera pour lui l'occasion idéale de démontrer qu'il est l'homme de la situation.

"La mentalité de Marei peut nous conduire jusqu'à la prochaine Coupe du Monde FIBA si tout se passe selon ses plans, comme l'an dernier avec le club d'Al Ittihad. Il a gagné cinq titres dans la même saison ! Nous ne devons pas penser aux autres équipes africaines, nous devons penser à nous," ajoute Khalifa. 

Comme le monde est toujours à la lutte contre la pandémie de coronavirus, aucun fan ne sera autorisé à venir assister aux matchs et soutenir l'Égypte. Khalifa et ses coéquipiers comptent néanmoins se montrer à la hauteur de la tâche qui les attend. 

"Durant les Éliminatoires de la Coupe du Monde au Caire, les fans nous avaient mis sous pression et nous n'étions malheureusement pas prêts en tant qu'équipe. C'est pourquoi nous aimerions tant pouvoir jouer devant eux, car nous sommes cette fois prêts. L'Égypte va se relever," lance-t-il.

Khalifa et sa famille posant devant les cinq trophées remportés cette saison à Alexandrie

Khalifa et sa famille posant devant les cinq trophées remportés cette saison à Alexandrie

Khalifa et Marei se retrouveront dans un environnement qu'ils connaissent bien, puisque c'est là qu'ils ont eu autant de succès en club, et ils espèrent désormais atteindre la gloire avec l'équipe nationale. 

"Je souhaite que mes enfants me voient à nouveau jouer en Coupe du Monde et je veux amener de la fierté à mon pays. Alexandrie est le meilleur endroit pour pratiquer le basket, mais sans les fans, ce ne sera pas pareil. Nous aurons toutefois à cœur de remplir notre mission et de remporter les trois matchs," indique Khalifa. 

Alors que ses enfants Talia et Selim Haytham, sa femme Marwa et beaucoup d'autres Égyptiens devront se contenter de leurs postes de télévision pour suivre la compétition, ils pourront faire confiance à Khalifa et à ses coéquipiers : ils donneront tout pour que leur équipe participe au FIBA AfroBasket à Kigali l'année prochaine.

Pour Khalifa, ceci n'est que le début d'une belle aventure qui conduira l'Égypte jusqu'à la Coupe du Monde FIBA 2023, co-organisée par l'Indonésie, le Japon et les Philippines. 

FIBA

Retour à l'accueil