Fred VanVleet veut se faire payer à sa juste valeur

Fred VanVleet n’a pas peur des mots : il veut se faire payer à sa juste valeur.

Le meneur de jeu s’est exprimé sur le sujet de son futur contrat lors du balado The Old Man and the Three en compagnie du joueur de la NBA JJ Redick.

« Je veux me faire payer, mon gars. Je ne suis pas gêné de le dire. Regardez mon historique, faites vos recherches, je n’ai jamais fait partie d’équipes perdantes. C’est ce qui me pousse, c’est comme ça. J’ai gagné un championnat et il est temps que ça me rapporte. »

« J’ai 26 ans. Ça fait juste quatre ans que je suis là mais je sens que je peux m'épanouir encore plus en ayant un rôle plus prédominant et en ayant plus de responsabilités. Tout ça a une influence sur ma décision, ce n’est pas juste une question de chiffres même si c’est un point important. Je veux simplement être reconnu à ma juste valeur. »

Pour ce qui est des négociations, VanVleet insiste sur le fait qu’il veut garder les choses simples.

« Je ne vais pas jouer les difficiles, essayer de faire faire une surenchère entre les équipes. Nous analyserons les offres quand elles viendront et nous tenterons de faire le bon choix, je suis un gars simple, ce n’est pas si compliqué pour moi. »

VanVleet a également dit à Redick qu’il n’embarque pas sur le marché en ayant un montant spécifique en tête et qu’il va considérer toutes les offres peu importe d’où elles viennent. Par contre, si certaines offres sont similaires, il sait ce qu’il recherche chez sa future équipe.

« Je suis une homme d’affaire, mais j’ai certaines priorités quand vient le temps de départager les équipes. Je sais ce que chaque organisation a à offrir. »

Après avoir aidé les Raptors à conquérir le premier championnat de leur histoire en 2019, VanVleet a encore haussé son jeu d’un cran lors de la saison suivante.

Il a réalisé des records personnels pour la moyenne de points (17,6) et de passes décisives (6,6) par rencontre, tout en disputant beaucoup plus de minutes. Il a passé toute sa carrière avec la franchise canadienne, avec laquelle il a signé en juillet 2016 comme joueur non repêché en provenance de Wichita State.

Les Raptors seraient intéressés à le garder, mais les Knicks l'ont aussi dans la mire, tout comme les Suns et les Pistons potentiellement.

Retour à l'accueil