Décès d'Abderraouf Manjour, monument du basketball africain

TUNIS (Tunisie) - La grande famille du basket mondial est en pleurs. Abderraouf Manjour a en effet subitement tiré sa révérence ce lundi 9 novembre. Il avait 80 ans.

Devenu président d’honneur de FIBA Afrique lors de l’Assemblée générale de 2019 à Bamako, son décès suscite une grande émotion.

Avec sa disparition, FIBA Afrique vient de perdre une des figures les plus emblématiques du basket africain et mondial.

L’ancien président de la fédération tunisienne de basket avait considérablement contribué, à l’échelle internationale, au rayonnement des arbitres, tout en œuvrant pour l’évolution du basket au sein de la Commission technique de la FIBA.

Abderraouf Manjour et le Président de la FIBA Hamane Niang

Abderraouf Manjour et le Président de la FIBA Hamane Niang

Hamane Niang, actuel Président de la FIBA, rend hommage à Abderraouf Manjour : "Très ouvert, il avait le sens du devoir et surtout du partage. Il avait consacré toute son énergie au basket. Nous perdons un membre valeureux de la famille du basket mondial."

Le Président de FIBA Afrique Anibal Manave ajoute : "C’est avec une profonde tristesse que j'ai appris la mort de M. Manjour. Son parcours sportif nous rend tous fiers et il est un exemple pour les générations à venir.

"Il a occupé avec honneur et dévouement les fonctions les plus honorables de FIBA Afrique. Nous avons perdu un ami, un camarade, une icône du basket africain. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa femme, à ses enfants et à toute sa famille."

Décès d'Abderraouf Manjour, monument du basketball africain

Fodé Amara Condé, Président du Conseil technique et des Compétitions de FIBA Afrique, déclare au sujet Abderraouf Manjour : "C'était un fervent défenseur de notre sport… Ses blagues, son sérieux et son abnégation au travail ont toujours agrémenté nos relations… Ses qualités humaines et son engagement pour le développement du basket sur notre continent ont fait de lui un homme respecté et aimé de notre communauté, et bien au-delà."

Né le 31 janvier 1940, ce grand dirigeant avait marqué de son empreinte les marchés financiers et boursiers de Tunis alors qu'il était à la tête de Sofigès, filiale de STB.

Arbitre, il a également été joueur à l’Étoile sportive de Radès et président de ce même club, puis président de la Zone 1 de FIBA Afrique. Il devint par la même occasion vice-président de l’AFABA, entité qui allait par la suite devenir FIBA Afrique en 2002.

Il fut membre du Comité exécutif et du Bureau central de FIBA Afrique pendant près d’une trentaine d’années.

FIBA

Retour à l'accueil