Les Celtics restent confiants pour le Game 7 face aux Raptors

Battus au bout du suspense par les Raptors (122-125), les Celtics ont manqué l’occasion de rejoindre la finale de la conférence Est. Mais ils ne s’avouent pas vaincus pour autant.

"Un super match de basket." Beau joueur, Brad Stevens. Après la défaite de son équipe face aux Raptors (122-125), synonyme de match 7 dans cette demi-finale des play-offs de la conférence Est, l’entraîneur des Celtics n’a pu que reconnaître que ce match, perdu après deux prolongations, était diablement palpitant. Avec des équipes particulièrement adroites, puisque Boston a tiré à 44% de réussite (44/100) et Toronto à 43,6% (44/101). Mais comme lors du match 3, où un improbable tir à 3 points d’OG Anunoby au buzzer les a empêchés de mener 3-0 dans cette série, la victoire, et la qualification, leur tendait encore les mains. Sauf qu’à chaque fois, les champions en titre ont réussi à revenir, alors qu’ils étaient menés dans le dernier quart et lors des deux prolongations. 

Brown : "On se sent bien"

"On a eu beaucoup d’opportunités dans le final et on n’a pas su les saisir comme on aurait dû le faire. Mais ça va. On va jouer un match 7 et on se sent bien", a ensuite commenté Jalen Brown, qui finit, derrière Kyle Lowry (33 points), deuxième meilleur marqueur du match avec 31 points, assortis de 16 rebonds, mais à seulement 11/30. Marcus Smart (23 points, 11 rebonds et 10 passes) finit avec un triple-double, Jayson Tatum a lui ajouté 29 points, 14 rebonds et 9 passes alors que Kemba Walker a lui eu beaucoup de mal à trouver la mire (5 points à 2/11, 7 passes et 4 rebonds). 

La "nuit horrible" de Walker 

"Je n’ai pas réussi à trouver le rythme en deuxième mi-temps. J’ai eu quelques bonnes occasions, mais ce n’était pas assez pour aider mes coéquipiers. C’était juste une nuit horrible offensivement pour moi, a ensuite reconnu le meneur, qui ne s’inquiète toutefois pas pour la suite. Pourquoi ne serait-on pas confiant ? On est des super joueurs, très compétitifs. C’était un match très disputé. On aurait pu abandonner mais on ne l’a pas fait. Mais je suis confiant. On a un super groupe avec des mecs qui aiment jouer au basket ensemble et rendre l’autre meilleur. Et je sais qu’on va répondre présent, et encore jouer dur." Un match qui aura lieu vendredi soir, et qui décidera de l’adversaire du Heat en finale de conférence.

Retour à l'accueil