Le Miami Heat double la mise contre les Boston Celtics (2-0)

Dans une rencontre rappelant le match 1, le Miami Heat a battu les Boston Celtics (106-101) et mène désormais deux victoires à zéro en finale de la conférence Est. Le nigérian Bam Adebayo a été encore excellent dans ce match 2 en signant 21 points dont 17 en deuxième période et 10 rebonds. Goran Dragic termine meilleur marqueur avec 25 points dont 16 en seconde période, et enfin Duncan Robinson a inscrit 18 points avec 6 tirs à trois-points. 

Comme lors du match 1, les Boston Celtics ont donné l'impression d'avoir la rencontre en main dans cette finale de conférence Est face au Miami Heat, menant de dix-sept points en première mi-temps (60-43, 21e). Mais comme lors du match 1, ils ont laissé les Floridiens revenir puis s'imposer (sans prolongation cette fois), 106-101, pour prendre les commandes deux victoires à zéro dans la série.

Cette défaite risque de laisser des traces chez les Celtics. Des journalistes présents dans la bulle d'Orlando ont rapporté une énorme engueulade, entendue depuis le couloir, dans le vestiaire de Boston avec notamment un Marcus Smart remonté et des bruits d'objets jetés.

Cette explosion de colère est le résultat de l'incapacité des Celtics à concrétiser leurs moments de domination et leur avantage au tableau d'affichage. Jeudi, ils ont complètement loupé leur troisième quart-temps, le pire de toute leur saison (37-17 en faveur de Miami), où ils ont permis à Bam Adebayo, discret jusque-là, de se réveiller avec quinze points sur cette période (21 au total). Et puis, ils ont manqué leur fin de partie. En tête de cinq points à 4'25 de la sirène finale grâce à 15-2 en leur faveur, ils ont connu une nouvelle baisse de régime avec un 17-7 encaissé qui leur a été fatal.

10-1
Le Miami Heat a désormais gagné dix de ses onze matches de play-offs cette saison. La seule défaite a été concédée lors du match 4 face aux Milwaukee Bucks. Indiana (4-0) et Boston pour l'instant (2-0) n'ont pas réussi à prendre ne serait-ce qu'un match à Miami.
Côté Miami, deux joueurs ont été cruciaux dans ces dernières minutes. Malgré un match difficile en attaque (4 sur 11 au tir notamment), Jimmy Butler s'est montré intenable en défense avec deux interceptions importantes, dont une où il a récupéré le ballon acrobatiquement pour éviter qu'il ne sorte du terrain, permettant à son équipe de contre-attaquer (47e).

Quelques secondes plus tôt, Goran Dragic avait marqué un panier à trois points improbable avec un dribble dans le dos pour se défaire de Daniel Thies et donner cinq points d'avance à son équipe (100-95, 47e), soit l'écart final. Le meneur slovène a d'ailleurs été le joueur du Heat le plus régulier en attaque, inscrivant 25 points au total (meilleur marqueur du Heat, comme lors du premier match, et de la rencontre).

Cette deuxième défaite consécutive place les Boston Celtics dans une position très délicate. Ils n'auront quasiment pas le droit à l'erreur lors du match 3, samedi. Et devront d'ici là, régler de nombreux problèmes. Sur le terrain mais aussi en dehors visiblement. « On ne battra pas cette équipe si on n'est pas complètement connectés en attaque et en défense », a prévenu Brad Stevens l'entraîneur des Cetlics.

Retour à l'accueil