Orlando crée la surprise en battant Milwaukee dans le match 1 de la série

La bulle d'Orlando a connu sa première surprise des play-offs : les Milwaukee Bucks, premiers de la saison régulière, ont été battus d'entrée de série face au Orlando d'Evan Fournier (122-110).
 
On lui avait promis l'enfer, voire un coup de balai (4 victoires à zéro) à « domicile », face à la meilleure équipe de la saison régulière (56 victoires), et pourtant le Magic a déjoué tous les pronostics, mardi hier. Face aux Milwaukee Bucks du monstre grec Giannis Antetokounmpo (31 points, 17 rebonds et 7 passes), les Floridiens ont livré, de loin, leur meilleure partition depuis la reprise de la compétition fin juillet dans la bulle d'Orlando pour remporter le match 1 (victoire 122-110).

Méconnaissables pendant deux semaines et diminués par les blessures des ailiers Aaron Gordon et Jonathan Isaac, les protégés de Steve Clifford ont trouvé sur ce premier rendez-vous des play-offs quelques clés essentielles : isoler le MVP en titre (et candidat à sa propre succession), et verrouiller la raquette.

Evan Fournier tue le match
En plus d'avoir scrupuleusement respecté la consigne, Orlando s'est facilité la partie en comptant jusqu'à 18 points d'avance (51-33, 19e) à la faveur d'une belle réussite au tir (49,4 % au final), incarnée par l'intérieur monténégrin Nikola Vucevic (35 points à 5 sur 8 de loin, 14 rebonds). En face, les lieutenants d'Antetokounmpo - Khris Middleton (14 points) et Brook Lopez (5 points) en tête - n'ont pas été à la hauteur.

64,3%
C'est la réussite aux lancers francs des Milwaukee Bucks sur la rencontre. Un petit 18 sur 28 dans l'exercice. Antetokounmpo (4/9) a été le plus maladroit dans l'exercice. En face, le Magic a affiché un quasi parfait 18 sur 19 (94,7%).

Alors que les Bucks, apathiques en défense, avaient mis un point d'honneur à sevrer Evan Fournier de ballons, le Français (9 points, 3 rebonds, 5 passes) a achevé ses geôliers dans le money-time avec trois tirs primés consécutifs (de 109-97 à 118-102, 46e). Cette première grosse surprise est venue rappeler à ceux qui en doutaient que les conditions de jeu si particulières à Disney World - à huis clos - peuvent favoriser les franchises les moins attendues. La réaction de Milwaukee, hissé parmi les trois favoris pour le titre, sera très attendue mercredi soir.

Retour à l'accueil