NBA : les Raptors pensent au boycott car ils dénoncent une bavure policière

Plusieurs joueurs des Raptors ont expliqué qu'ils songeaient à boycotter des matches pour protester contre les violences policières contre les Noirs aux États-Unis. Une nouvelle vidéo, montrant des policiers tirant dans le dos d'un homme, a révolté certains acteurs de la NBA.

Il s'appelle Jacob Blake et la police de Kenosha (Wisconsin) lui a tiré plusieurs balles dans le dos, le laissant pour le moment paralysé au niveau des jambes. La scène, diffusée sur les réseaux sociaux, a de nouveau indigné les États-Unis (l'homme venait apparemment de séparer deux femmes en train de se battre et remontait dans sa voiture). Certains joueurs NBA, qui s'étaient déjà beaucoup interrogés après la mort de George Floyd, sont en train de monter au créneau.

Mardi, plusieurs joueurs des Toronto Raptors ont expliqué qu'ils avaient discuté d'un possible boycott du match 1 de la demi-finale de conférence face à Boston. « Nous en avons parlé, a expliqué Norman Powell. On répète ''Black Lives Matter'' et on a ces discussions en point de presse. Mais ça ne fonctionne pas. S'agenouiller pendant l'hymne national, ça ne fonctionne pas. »

« Nous savions que venir ici ou ne pas venir ici n'empêcherait rien, mais je pense qu'en fin de compte, jouer ou ne pas jouer met la pression sur quelqu'un, a de son côté déclaré Fred VanVleet. Ce serait bien si, dans un monde parfait, nous disions tous que nous ne jouons pas, incluant le propriétaire des Bucks de Milwaukee - cela va se répandre. [...] Je sais que ce n'est pas si simple. Mais au final, si nous voulons nous asseoir ici et parler de faire des changements, alors à un moment donné, nous devrons montrer qu'on a des couilles et que nous sommes prêts à perdre quelque chose, plutôt que juste de l'argent ou de la visibilité. »

Retour à l'accueil