NBA Draft 2020 : Pourquoi la loterie virtuelle va redistribuer les cartes

Prévue dans neuf jours, la lottery NBA devrait se tenir de manière virtuelle. Pas de podiums et de grosses enveloppes, seulement un bon vieux Skype pour décider du sort de la draft 2020.

Le 20 août, quatorze représentants des équipes prendront part à la loterie Draft de la NBA mais contrairement aux années passées, cet événement se déroulera de manière virtuelle en raison de la pandémie du coronavirus. 
Malgré ce processus exceptionnel, la loterie Draft 2020 est très attendu par de nombreuses équipes en quête de piocher les meilleurs prospects de la cuvée de cette année. Ce rendez-vous annuel permettra aux équipes de connaître leur classement dans le repêchage 2020 qui aura lieu virtuellement le 16 octobre 2020.

Cette année en raison de la pandémie du coronavirus, de nombreux prospects sont dans le flou concernant leur avenir dans le repêchage. Pas de March Madness, pas d'entretiens physiques, pas de Combine et Workouts individuels, bref; rien ne ressemble aux années précédentes. 

À neuf jours de la loterie, difficile de dire avec certitude où chaque prospect ira le 16 octobre même si on est sûr au moins sur un point : les équipes ne veulent pendre aucun risque avec des prospect qu'ils n'ont jamais vu jouer ou ceux qui trainent de blessures récurrentes (santé physique fragile) ou qui ne sont pas encore prêts à jouer toute de suite.

Avec les nombreuses incertitudes qui planent sur la tenue du camp d'entraînement de la prochaine saison et surtout sur la summer League (ligue d'été), les équipes prétendantes au titre de la saison 2020-2021 dont les Warriors de Golden State veulent toutes une valeur sûre, un prospect déjà taillé sur mesure pour la ligue Nord-américaine. Il ne serait donc pas étonnant que plusieurs équipes se battront dès le soir du 20 août pour effectuer des échanges afin de mettre la main sur le ou les prospects figurant sur leur tableau de bord. Les pertes financières causées par la pandémie du coronavirus peuvent également pousser certaines équipes à échanger leurs choix du premier tour ; une situation qui pourrait profiter à des prétendants au titre n'ayant  pas de choix de loterie qui veulent se renforcer à travers le repêchage de cette année. 

Contrairement à ce que nous lisons régulièrement, le repêchage de cette année va réserver des surprises puisque les équipes n'ont pas forcément les mêmes noms de prospects sur leur tableau de bord à quelques exceptions près. Donc rien ne garantit à ce jour qu'un Anthony Edwards, Lamelo Ball ou James Wiseman sera un choix n°1 ou un lottery pick. De nombreuses équipes ne regardent pas ou ne prennent pas forcément en compte les mocks drafts de cette année pour faire leurs choix. On a appris des sources proches de la NBA que les interviews sur zoom ou skype et le travail de dépistage effectué par de nombreux scouts tout au long des dernières années ont plus pesé dans la décision des différents fronts offices.
On se dirige probablement vers une soirée de draft plus ouverte que les années précédentes où les choix de loterie sont connus en avance. Cette année, n'importe quel prospect dont le nom n'a jamais cité comme lottery pick dans les fausses maquettes de draft peut être un choix numéro 1 du repêchage 2020.

Le fait que les Warriors et la plupart des grosses équipes ne soient vraiment pas intéressées par des jeunes n'ayant aucune expérience de la march Madness illustrent parfaitement cette crainte pour certains prospects qui ont bien peur de vivre un scénario étourdissant au soir du 16 octobre. 

Si beaucoup d'équipes ont déjà établi leur tableau de bord définitif, la soirée de la loterie Draft du 20 août va être déterminante parce quelle va sûrement redistribuer les cartes entre les équipes et permettre aux prospects de connaître leur emplacement pitentiel dans le repêchage 2020.

Les pourcentages de chance des équipes d'avoir le choix n°1 de la NBA Draft 2020 

1. Golden State Warriors (14%)
2. Cleveland Cavaliers (14%)
3. Minnesota Timberwolves (14%)
4. Atlanta Hawks (12,5%)
5. Detroit Pistons (10,5%)
6. New York Knicks (9%)
7. Chicago Bulls (7.5%)
8. Charlotte Hornets (6%)

Retour à l'accueil