Milwaukee s'impose dans la douleur face au Heat de Miami

Face à un Miami Heat amoindri, les Milwaukee Bucks ont connu une première mi-temps cauchemardesque mais ont fini par s'imposer (130-114).

Deux jours après avoir chuté contre les Brooklyn Nets privés de leurs trois meilleurs joueurs, les Milwaukee Bucks ont failli vivre un scenario semblable face à Miami. Le Heat s'est présenté sur le parquet dans la bulle d'Orlando sans Jimmy Butler (pied) ni Goran Dragic (cheville), une première cette saison. Et pourtant, les Floridiens ont atteint la pause avec un avantage de dix-sept points (73-56) grâce à une adresse redoutable à trois points (54 % avec le 4 sur 5 de Jae Crowder et le 3 sur 3 de Duncan Robinson). Mais c'était presque un moindre mal pour les Bucks qui avaient compté jusqu'à 23 points de retard (63-40, 20e).

Alors qu'il s'était privé de ses meilleurs joueurs en deuxième mi-temps face à Brooklyn, Mike Budenholzer a cette fois fait appel à Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton au retour des vestiaires. La réaction fut immédiate dans le sillage d'une défense enfin concernée : un 20-5 en faveur des Bucks en un peu moins de cinq minutes de jeu pour ramener le score à 78-76 en faveur de Miami qui a continué à s'accrocher. Milwaukee n'a définitivement pris les commandes aux score qu'à quatre minutes de la fin sur deux lancers-francs de Brook Lopez (112-111). Ensuite, le Heat n'avait plus rien dans le réservoir et a laissé son adversaire dérouler dans les dernières minutes et s'assurer, enfin, la première place de la Conférence Est.

5
C'est la cinquième fois de l'histoire de la franchise que les Milwaukee Bucks terminent la saison régulière en tête de leur Conférence (3 fois à l'Ouest et désormais 2 à l'Est).

Retour à l'accueil