Les Raptors remportent le match 1 de la série face à Brooklyn

Le shooteur des Raptors a réalisé son meilleur match de playoffs en carrière (30 points, 11 passes décisives) afin de repousser une vaillante équipe de Brooklyn, revenue jusqu’à -8 dans le troisième quart-temps après avoir compté 33 points de retard (134-110).

Les Raptors ont retenu la leçon de l’an dernier, lorsqu’ils s’étaient inclinés face à Orlando sur leur premier match de playoffs. Cette fois, les hommes de Nick Nurse l’ont emporté presque sans trembler.

Presque, car Brooklyn, emmené par Caris LeVert (15 points, 15 passes décisives) et Timothé Luwawu-Cabarrot (26 points à 6/9 à 3 points, 7 rebonds, 2 passes décisives), a toutefois réussi à semer le doute en troisième quart-temps (35-22) en revenant à -8 (90-82). Les Nets ont finalement craqué (134-110), mais cet épisode est venu rappeler au champion au titre que rien ne lui sera facile sur cette « post-season ».

Le champion en démonstration
Étouffés par l’impact du trio Lowry-Siakam-Gasol d’entrée de jeu, Brooklyn se retrouve déjà à -12 après six minutes de jeu (18-6). L’entrée de Timothé Luwawu-Cabarrot, qui claque un 3-points sur son premier ballon, réveille quelque peu les Nets. Mais la deuxième vague ne tarde pas à venir, initiée par Norman Powell depuis le corner, et poursuivie par Serge Ibaka, inarrêtable en sortie de banc (13 points de ses 22 points à la pause, à 6/9) et qui fait à nouveau gonfler l’écart (29-14).

Vient ensuite le tour de Kyle Lowry de se montrer à nouveau en enchaînant un drive, une provocation de passage en force et un 3 points du centre-ville, imité quelques instants plus tard par Fred VanVleet qui lâche deux bombes de loin pour pointer à 6/6 au tir et donner déjà 33 points d’avance aux siens. (68-35).

Timothé Luwawu-Cabarrot toujours aussi chaud
Le ton est donné, mais les Nets n’ont pas dit leur dernier mot et se remettent d’abord la tête à l’endroit avant la pause, marquée par deux nouveaux paniers à 3 points de « TLC » (73-51). Au retour des vestiaires, comme l’annonce Caris LeVert au milieu du terrain, Brooklyn doit jouer sans regarder le score et se donner à fond.

Les Nets s’exécutent et reviennent rapidement dans le coup. Après une bonne coupe vers le cercle de « TLC » et un 3 points de Garrett Temple, revoilà déjà les troupes de Jacque Vaughn à -17, soit la moitié du chemin (78-61). Les deux nouveaux missiles à 3 points de Fred VanVleet calment à peine la fougue de Caris LeVert et Garrett Temple qui s’offre alors deux paniers en transition dont un avec la faute.

C’est au tour de Brooklyn de bien faire tourner le ballon à l’image de l’action qui amène la 12e passe décisive de Caris Levert pour un 3 points de Joe Harris en tête de raquette, ramenant la marque à 86-73. Toronto présente alors une zone 1-2-2 rapidement débordée par Timothé Luwawu-Cabarrot qui file au drive. Caris Levert enchaîne avec un 2+1 et un service en or pour Joe Harris. En moins de quatre minutes, les Nets viennent de passer un 16-4 qui a tout relancé (88-79).

« TLC » score alors à 3 points suite à un ballon encore bien ressorti par Jarrett Allen pour permettre à Brooklyn de revenir à -8 (90-82)… avant de finir par craquer pour de bon.

Les Raptors remportent le match 1 de la série face à Brooklyn

Fred VanVleet et OG Anunoby pour finir le job
Après avoir terminé le troisième quart-temps sur un panier au buzzer euphorique de Jarrett Allen (95-86), les Nets paient au prix fort leurs efforts consentis pour revenir dans le coup. Fred VanVleet valide son record en carrière en playoffs d’un tir à 3 points et OG Anunoby enfonce rapidement le clou dans la foulée, lui aussi de loin. Ce dernier ne s’arrête pas là en posterisant dans la foulée « TLC » d’un dunk avec la faute, répliquant ainsi au poster de Jarrett Allen sur Serge Ibaka sur l’action précédente (114-96).

Cette fois, c’est fait, Norman Powell et Terence Davis, auteur de deux paniers importants près du cercle pour son premier match en playoffs, peuvent finir le boulot et offrir aux Raptors un premier succès, conclu sur un peu de trash-talking venu des deux côtés du parquet (134-110). Rendez-vous dès mercredi pour l’acte II.

Retour à l'accueil