Le Thunder s'impose avec autorité face à Washington

Face à une équipe de Washington déjà éliminée, l'Oklahoma City Thunder s'est offert une victoire facile (121-103) dimanche soir.

La règle de l'alternance est donc respectée pour Oklahoma City. Depuis que le Thunder a repris sa saison à Orlando, il a remporté un match sur deux et a confirmé cela dimanche face à Washington (121-103), pour rebondir après sa défaite contre Memphis vendredi.

Il n'y avait pas grand suspense tant les Wizards sont à la peine sur les terrains de Disney World et n'ont, en prime, plus rien à jouer, déjà éliminés dans la conférence Est. La franchise de Washington a perdu ses six premiers matches dans la bulle, avec un effectif amputé de sa star Bradley Beal et de cadres tels que Davis Bertans.

Adams forfait de dernière minute
Le Thunder a su prendre le match en main rapidement avec un premier quart-temps dominé (32-23) et une victoire quasiment acquise à la pause (64-50). OKC a pu s'appuyer sur sa réussite à trois points (46 % à 18 sur 39) pour ne jamais être inquiété. Les partenaires de Chris Paul (13 points, 9 passes décisives) en profitent pour solidifier leur cinquième place de la Conférence Ouest, et reviennent sur les talons de Houston (4e).

Parmi les performances notables, le rookie Darius Bazley a signé un match à 23 points (record personnel) en sortie de banc. Chez les Wizards, six joueurs ont dépassé les 10 points, emmenés par Jerome Robinson (19 unités). Le pivot français Ian Mahinmi n'a pas été sollicité par Scott Brooks.

Seul bémol pour Oklahoma City, le forfait de dernière minute de Steven Adams qui avait déjà manqué le match précédent à cause d'une douleur à la jambe gauche.

Retour à l'accueil