Le Magic d'Orlando domine les Nets de Brooklyn

Après une entame de match difficile, le Magic a su faire la différence pour s'imposer face aux Nets malgré une fin de match plus compliquée (118-128)

« A domicile », Orlando redémarre bien ! Pour son premier match dans le cadre du « restart » de la saison NBA au ESPN Wide World of Sports, le Magic n'a pas été longtemps mis en difficulté par Brooklyn. Pourtant, l'entame de match a été en faveur des Nets, qui ont mené de huit longueurs au bout de quatre minutes, notamment grâce à Caris LeVert (17 points, 7 passes). Si, à trois reprises seulement, les Floridiens ont su reprendre la main, ce sont bien les New-Yorkais qui n'ont cessé de faire la course en tête pour achever les douze premières minutes avec trois longueurs d'avance. Mais cet avantage n'a pas tenu face à l'accélération nette des hommes de Steve Clifford. Le Magic a totalement inversé le cours du match et, grâce à un 9-0 dans les deux dernières minutes avant la mi-temps a offert une marge plus confortable, de onze longueurs, à Orlando au retour aux vestiaires.

Fournier grand artisan du succès du Magic
Une fois revenu sur le parquet, les joueurs des Nets n'ont pas su sortir la tête de l'eau. Au fil du troisième quart-temps, l'écart n'a cessé de se creuser en faveur de l'Orlando Magic, plus appliqué en attaque et sérieux en défense. Et un des joueurs majeurs de l'équipe floridienne dans cette rencontre restera Evan Fournier (24 points, 1 rebond, 5 passes en 25 minutes). Le Français, meilleur marqueur de la rencontre, a été le fer de lance de son équipe tout comme Nikola Vucevic (22 points, 7 rebonds, 5 passes). Côté Nets, Joe Harris (14 points, 4 rebonds, 2 passes) et Jarrett Allen (14 points, 5 rebonds, 7 passes) ont tenté d'avoir du répondant au jeu du Magic mais la différence était trop grande entre les deux équipes. Timothé Luwawu-Cabarrot a su saisir les occasions qui se sont présentées à lui durant cette rencontre, terminant meilleur marqueur de son équipe avec son record en carrière égalé (24 points, 4 rebonds en 22 minutes). Mais la fin de match tonitruante du Français n'a pas permis d'enrayer la machine côté Magic... même si les Nets, menés de 29 points à sept minutes de la fin du match, ont réduit l'écart à 10 longueurs au terme de la rencontre (118-128). Une victoire qui, pour lancer les matchs de reprise, rapproche un peu plus les Floridiens des play-offs.

Retour à l'accueil