Jim Boylen viré par les Bulls de Chicago

La franchise de l'Illinois a officiellement limogé vendredi son entraîneur Jim Boylen et entame immédiatement la recherche de son remplaçant.

Ce n'est pas exactement une surprise. Depuis que Chicago avait remodelé son « front office », nommant un nouveau vice-président exécutif -Arturas Karnisovas- et un nouveau manager général -Marc Eversley- au mois d'avril, l'éventualité d'un maintien du coach Jim Boylen à la tête des Bulls s'était réduite à peau de chagrin.

Entraîneur principal « associé » depuis 2015, Boylen avait hérité du poste de coach principal le 3 décembre 2018 après le limogeage de Fred Hoiberg (Chicago avait démarré sa saison avec un bilan de 5 victoires et 19 défaites). L'ancien assistant de Houston, Golden State, Milwaukee, Indiana et San Antonio n'a jamais réussi à impulser une dynamique suffisante pour relancer la franchise de l'Illinois (22-60 en 2018-2019, 13e de la conférence Est, 22-43 en 2019-2020 avant l'interruption du jeu, 11e).

« Il fallait une approche neuve et une évolution de leadership »

Arturas Karnisovas, vice-président des Bulls 
Le club a indiqué s'être d'ores et déjà mis en quête de son futur entraîneur. « Après avoir mené une évaluation en profondeur, et pris le temps qu'il fallait pour prendre la meilleure décision, j'ai décidé qu'il fallait une approche neuve et une évolution dans le leadership, a souligné Karnisovas dans le communiqué officiel. C'était une décision difficile, mais il est temps pour notre organisation de faire un pas en avant vers la nouvelle ère dans laquelle nous espérons voir entrer les Chicago Bulls. Jim s'est investi sans compter avec nous. Je veux le remercier pour son professionnalisme et son engagement. »

39
Pendant son temps à la tête des Bulls, Jim Boylen a enregistré seulement 39 victoires pour 84 défaites, soit un pourcentage de victoires faible de 31,7 %

Retour à l'accueil