Jayson Tatum et les Celtics trop forts pour les Grizzlies

Malgré les 26 points et 13 passes décisives de Ja Morant, Memphis n’a pas fait le poids face à Jayson Tatum (29 points) et les Celtics (122-107).

Face à une équipe de Boston au complet, Memphis s’est battu jusqu’au bout mais n’a jamais inquiété son adversaire. Ils gardent cependant leur destin entre leurs mains et devront s’imposer lors de leur dernier match jeudi pour valider leur billet en « play-in » afin d’obtenir la 8e place de la conférence Ouest.

Jayson Tatum ne fait pas de quartier
Le match commence sur des bases ultra défensives avec les deux équipes qui ne marquent que 13 points chacune en huit minutes de jeu. Si Boston trouve la clé, Memphis patauge. À l’exception de Ja Morant, auteur de sept points dans le premier quart-temps, les Grizzlies ne sont qu’à 25% de réussite aux tirs, dont 0 sur 6 de loin, et voient Boston prendre le contrôle des opérations (24-17).

Huit points de suite de Jayson Tatum pour ouvrir la deuxième période lancent un 11-0 des Celtics et forcent Taylor Jenkins à tirer la sonnette d’alarme (35-17) ! Boston prend jusqu’à 22 points d’avance avant que Ja Morant ne parvienne à limiter la casse. Bien épaulé par Brandon Clarke (15 points) et Dillon Brooks (14 points), les Grizzlies reviennent à -13, mais une faute sur Kemba Walker (19 points) à 3-points lors de la dernière seconde de la mi-temps permet à Boston de garder Memphis au dessus des 15 longueurs (56-40).

Les efforts de Ja Morant pas récompensés
Si Jayson Tatum et Gordon Hayward (19 points, 5 rebonds, 5 passes) débutent le troisième quart-temps avec adresse, les Grizzlies continuent de grappiller leur retard grâce au futur rookie de l’année. Cinq points de suite de Ja Morant permettent à Memphis de lancer un 11-0 qui les ramène à -8 (61-53). Jayson Tatum prend alors de nouveau ses responsabilités pour stopper l’hémorragie et enfoncer le clou.

Dans son sillage, Boston reprend 15 points d’avance (71-56). Ja Morant, au four et au moulin, n’abdique pourtant pas. Il convertit un alley-oop de folie, avant de délivrer un caviar main gauche le long de la ligne de fond pour trouver Grayson Allen à 3-points puis une passe intelligente pour permettre à Brandon Clarke de marquer au buzzer (83-73).

Alors que Ja Morant continue de mettre la pression sur la défense de Boston et fait briller Jonas Valanciunas (14 points, 10 rebonds) et Brandon Clarke, c’est de l’autre côté du terrain que le bât blesse.

Les Grizzlies enchainent les petites erreurs offrant de secondes chances à Enes Kanter et laissent Gordon Hayward ou Kemba Walker seul à 3-points. L’écart reste donc inchangé, oscillant entre 11 et 15 points (110-97). Avec moins de cinq minutes à jouer, Brad Stevens garde ses titulaires sur le terrain et l’écart flirte avec les 20 unités (119-100). Avec les victoires de Portland, San Antonio et Phoenix, les Grizzlies devront donc battre Milwaukee jeudi pour valider leur place en « play-in », alors qu’ils viennent de tomber à la 9e place de la conférence Ouest.

Retour à l'accueil