Jamal Murray fait très mal au Jazz en offrant à Denver le droit de disputer un Game 7

Portés par un Jamal Murray incandescent (50 points), les Denver Nuggets ont remporté le match 6 du premier tour face au Utah Jazz. Les deux équipes devront en passer par un match 7 décisif.

Le retour de la série du premier tour entre le Utah Jazz et les Denver Nuggets signifiait le retour du croustillant duel entre Jamal Murray et Donovan Mitchell, deux des extérieurs les plus prolifiques depuis le début des play-offs. Le meneur des Nuggets a rendu une sublime copie dimanche soir (50 points) afin d'enlever le match 6 (119-107) et ainsi obtenir le droit de disputer un match 7 décisif dans la bulle d'Orlando.

De quoi nourrir la frustration d'un Mitchell lui aussi très saignant (44 points à 14 sur 25, 6 rebonds, 5 passes) mais cette fois-ci un peu trop seul pour ce qui constituait la deuxième occasion de suite de son équipe de plier la série.

11
Seules onze équipes dans l'histoire des play-offs ont déjà réussi l'exploit de remporter une série après avoir été menées 3-1. Les Cleveland Cavaliers de 2016, titrés face aux Golden State Warriors (4-3) sont les derniers à avoir réussi une telle prouesse.

Les matches discrets de Rugy Gobert (11 points à 3 sur 8, 11 rebonds) et Joe Ingles (5 points, 4 passes) n'ont clairement pas aidé le Jazz, qui avait pourtant signé la meilleure entame de rencontre pour rapidement compter jusqu'à 10 points d'avance (26-16). Un avantage qui n'a pas tenu longtemps puisque Denver a repris l'avantage en début de deuxième quart et ne l'a plus jamais lâché. L'écart est resté serré jusqu'au money-time, au cours duquel la vista de Jamal Murray (9 sur 12 à trois points) a fait la différence.

21-17
Denver a dominé Utah 31 à 28 dans le dernier quart. Jamal Murray a inscrit 21 points, contre 17 pour Donovan Mitchell.

Murray dans un club fermé, Mitchell ne contient pas sa rage
Exténué et ému à l'issue de la rencontre, Jamal Murray - chaussé de baskets à l'effigie de George Floyd et Breonna Taylor - a expliqué que ses performances du moment étaient en grande partie liée à la confiance que lui témoignaient ses coéquipiers. « Ils croient en moi, je crois en eux et nous essayons de devenir cette 12e équipe à revenir de 3-1 », soufflait-il après la partie. « Pour être honnête, nous jouons comme si c'était un match sept depuis deux matches, ajoutait son coéquipier Nikola Jokic, plutôt bon dimanche soir (22 points, 9 passes). C'est gagner ou rentrer à la maison. C'est pour cela que nous sommes un peu plus détendus. »

50
Jamal Murray est entré dans le club très fermé des joueurs ayant inscrit au moins cinquante points au cours des mêmes play-offs. Il se trouve en compagnie de Michael Jordan (deux fois), Wilt Chamberlain, Allen Iverson et... Donovan Mitchell, auteur de cette performance dans la même série que Murray.
Un relâchement dont Mitchell devrait s'inspirer. L'arrière du Jazz a passé sa colère sur un vélo d'intérieur et une pancarte publicitaire sitôt la partie terminée, en retournant au vestiaire. « Du point de vue des fans, je comprends et je respecte l'intérêt de voir un match 7, mais je ne peux pas vous soutenir en tant que joueur qu'on souhaite un match 7 après avoir mené 3-1, pestait le All-Star. Nous allons jouer les cartes qui nous ont été données, on va y aller et faire ce qu'on a à faire. »

Meilleur marqueur des play-offs (38,7 points par match), le protégé de Quin Snyder va devoir trouver moyen de maintenir son niveau de jeu en espérant un coup de main plus conséquent de la part de ses coéquipiers, sous peine de rentrer plus tôt que prévu à Salt Lake City. Les deux équipes se retrouveront mardi soir (2h30, heure française).

Retour à l'accueil