Dallas réagit de la plus belle manière en battant les Clippers dans le match 2 de la série

Les Dallas Mavericks ont passé près de 130 points aux LA Clippers (127-110) et remporté mercredi soir un premier succès dans la série désormais à égalité.
 
Décidément, les gros bras ont du mal à entrer dans les play-offs qui ont débuté lundi à Orlando (Floride). Après les deux têtes de série de chaque conférence, Milwaukee et les LA Lakers, tombées d'entrée face aux numéros 8, Orlando et Portland, les Los Angeles Clippers, numéros 2 de l'ouest, ont également chuté dès le match 2 de la série face aux jeunes Dallas Mavericks de Luka Doncic qui a remporté le premier match de sa carrière en phase finale.

Les Texans se sont imposés mercredi en passant près de cent trente points à la défense des Californiens (127-114) et ont égalisé dans la série au meilleur des sept matches. Le match 3 est programmé vendredi soir.

Au-delà d'un succès qui confirme leur capacité à exister dans cette série, les Mavericks ont démontré qu'ils pouvaient compenser l'absence, même temporaire, de leur jeune leader slovène. Freiné par les fautes, Doncic n'a en effet joué que neuf minutes en deuxième mi-temps et était sur le banc lorsque ses coéquipiers ont fait le break décisif face aux Clippers. « Voilà comment nous allons gagner des matches, la profondeur de banc doit jouer un grand rôle », a constaté l'entraîneur de Dallas, Rick Carlisle.

Les réservistes de Mavericks font la différence
Alors que Doncic avait regagné le banc après sa cinquième faute en début de quatrième quart-temps, Dallas a accentué son avance jusqu'à dix-huit points. Les réservistes de Dallas, Seth Curry (15 points), Boban Marjanovic (13 points, 9 rebonds en dix minutes) et Trey Burke (16 points) ont joué un rôle majeur pour soutenir Kristaps Porzingis (23 points, 7 rebonds), pourtant annoncé incertain, et Doncic (28 points, 8 rebonds, 7 passes décisives en 28 minutes), qui n'a perdu qu'un seul ballon contre onze lors du match 1.

Les Texans ont shooté à 50 % et 44 % à longue distance face à une défense atone et orpheline du meneur Patrick Beverley, forfait de dernière minute (mollet).

Chez les Clippers (44 % de réussite, 29 % à trois points), qui avaient limité la casse à la pause (56-61), seuls Kawhi Leonard (35 points, 10 rebonds) et Lou Williams (23 points) ont répondu présent au scoring. Paul George s'est totalement loupé aux tirs (4 sur 17). Mais à l'évidence, les joueurs de Doc Rivers vont devoir retrouver un maximum d'intensité défensive face à l'attaque texane pour reprendre la main et rétablir la hiérarchie.

Dans l'autre match de la nuit, les Boston Celtics se sont imposés sans frayeur (128-101) face aux Philadelphia Sixers et mènent deux victoires à zéro dans la série.

Retour à l'accueil