NBA : pluie d'hommages pour le défenseur des droits civiques John Lewis

La NBA a rendu hommage samedi au défenseur des droits civiques John Lewis, décédé la veille à 80 ans, à la suite d'un cancer.

« La NBA pleure le décès du membre de la Chambre des représentants John Lewis, un grand héros américain et icône du mouvement des droits civiques, a déclaré le circuit. Il a contribué à galvaniser l'opposition à la ségrégation raciale et à l'injustice sociale. »

Lewis a notamment organisé des manifestations et présenté des projets de loi au Congrès.

Il a souvent encouragé les gens à « prendre la parole et à s'exprimer », et aussi à causer du « bon trouble », peut-on lire sur le site Internet de la NBA.

Lewis a présenté un projet de loi appelant à la création d'un grand musée sur l'histoire des Noirs, à Washington. Après des années de persévérance, le Musée national d'histoire et de culture afro-américaine a ouvert ses portes en 2016, dans la capitale américaine.

LeBron James, Donovan Mitchell, Chris Paul et Enes Kanter ont été parmi de nombreuses vedettes de la NBA à honorer sa mémoire sur Twitter, samedi.

« Reposez en paix au paradis, a écrit James, des Lakers. Merci! »

« Merci d'avoir gardé le rêve bien vivant durant toute ces années, a confié Paul, joueur du Thunder, mais également président de la NBPA. Merci de nous avoir tracé la voie. »

« Votre héritage va toujours rester. Le monde est en meilleur état grâce à vous », a ajouté Kanter, des Celtics.

Natif de l'Alabama, Lewis a rendu l'âme à Atlanta.

« Nous avons perdu un héros et l'une des importantes icônes des droits civiques, ont dit les Hawks. Il était tenu en très haute estime pour avoir milité socialement durant près de 60 ans, voulant créer du 'bon trouble'.

« Il a continué d'inspirer par son courage, son sacrifice et son dévouement indéfectible envers les normes éthiques et les principes moraux les plus élevés. Son héritage restera à jamais gravé dans les manifestations pacifiques de la ville pour lutter contre les inégalités raciales, dans les années 1960.

« Les États-Unis lui seront à jamais redevables de son dévouement continuel à la fonction publique. Les Hawks adressent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux amis de M. Lewis. »

Retour à l'accueil